Présidentielle: Florian Philippot accusé de «fake» après un tweet

TWEET C'est un journaliste de l'«Express» qui a relevé la contradiction... 

Manon Aublanc

— 

Le Vice-président du Front National, Florian Philippot en conférence de presse le 19 février 2016, à Taverny.
Le Vice-président du Front National, Florian Philippot en conférence de presse le 19 février 2016, à Taverny. — PATRICK KOVARIK / AFP

Florian Philippot aurait-il fait un tweet mensonger ?  Après les manifestations ce vendredi matin en marge de la visite de Marine Le Pen à la cathédrale de Reims, Florian Philippot avait accusé les « excités de Macron » d’être à l’origine de ces perturbations. Le Vice-président du Front national a surenchéri avec un tweet qualifié de « fake » par un journaliste de l’Express.

>> A lire aussi : Présidentielle: Marine Le Pen a-t-elle traité François Fillon de «merde»?

« Une explication, M.Macron ? »

Dans ce tweet, Florian Philippot a partagé la photographie d’un échange de SMS. Ces SMS auraient été échangés entre le comité local du mouvement En Marche de Reims et des militants de ce même parti. Le comité aurait appelé les militants à « siffler », « huer » et « même bousculer » Marine Le Pen. Avant de terminer par « Faut la tuer ». Le tweet est accompagné d’un post du Vice-président du FN : « Une explication, M.Macron ? ».

Sauf qu’un journaliste de l’Express a remarqué une petite contradiction. Sur la photographie des SMS, l’heure d’envoi est marquée sous cette forme : « 9H32 ». La journaliste rappelle que sur les produits Apple, dont les Iphones, l’heure s’affiche en format « XX : XX », et non « XXHXX ».

Ce même journaliste explique que le post de Florian Philippot est un photomontage, autrement dit, un fake.

Twitter se déchaîne 

Les Twittos se sont emparés de l’affaire avec, souvent, beaucoup d’humour.