VIDEO. L'étudiant qui a accusé le FN de «mentir aux gens» a reçu des messages racistes

RACISME Des messages qu’il a en partie dévoilés sur Facebook…

C. Ape.

— 

Pierre Bussière, étudiant de Clermont-Ferrand, a fait face à Florian Philippot sur le plateau de France 5
Pierre Bussière, étudiant de Clermont-Ferrand, a fait face à Florian Philippot sur le plateau de France 5 — Capture d'écran de l'émission «C Politique» sur France 5

Ses attaques ont fait mouche. Pierre Bussière, étudiant de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), a fait face dimanche au numéro deux du Front national, Florian Philippot, sur le plateau de C Polémique sur France 5. La raison de cette invitation ? Ces publications sur Facebook, appelant à faire barrage à la candidate frontiste, remarquées par des programmateurs de l’émission.

Et sur la Toile comme en plateau, ce militant de gauche n’a pas mâché ses mots. « En tant que citoyen et militant de gauche, c’est l’occasion pour moi de vous exprimer toute la colère que m’inspire votre parti », a lancé d’entrée de jeu ce jeune Français né en Ethiopie.

« Vous mentez aux gens »

Avant de poursuivre « d’abord, j’observe que vous avez toujours la même stratégie ». Il l’explique ainsi : « Trouver, coûte que coûte, des responsables, des coupables, des boucs émissaires qui, justement, permettent de se déresponsabiliser et de retrouver l’estime de soi en dévalorisant et rejetant les autres. Vous êtes au chômage ? C’est la faute des immigrés ! Vous êtes en insécurité ? C’est la faute des  musulmans. Vous avez moins de pouvoir d’achat ? C’est la faute de l’ euro », a listé celui qui a voté Benoît Hamon au premier tour, et entend donner sa voix à Emmanuel Macron pour le second.

Mais le jeune homme est allé plus loin. « Pour faire avaler toutes vos bêtises et absurdités, vous mentez aux gens, vous les trompez, vous les manipulez en vous arrangeant avec les faits, dans les meetings, sur vos tracts, et sur internet. Vouloir imposer sa réalité, sa vision du monde, en dépit de toute réalité objective, c’est une des caractéristiques du fascisme », a-t-il lancé.

Messages d’insultes et racistes

Des mots qui ont fait parler de lui, puisque la vidéo a été plus d’un million de fois. Même si, comme le raconte le jeune homme dans les colonnes de la Montagne, « c’était seulement [s] on introduction ». « Je suis intervenu seulement 1 minute 30 », regrette-il, alors qu’il devait initialement s’exprimer « trois ou quatre minutes ».

Dans le journal local, le Clermontois est également revenu sur les jours qui ont suivi l’émission, alors qu’il continue de s’exprimer via des posts publiés sur Facebook. Pierre Bussière dit avoir reçu en privé une quinzaine de messages d’insultes ou racistes.

Des messages qu’il a choisi de publier en partie sur le réseau social. « Pour ceux qui hésitent encore pour dimanche… Pas raciste alors, vraiment ? », a-t-il simplement commenté.