Au meeting d'Emmanuel Macron ce lundi 1er mai à La Villette.
Au meeting d'Emmanuel Macron ce lundi 1er mai à La Villette. — Thibaut Le Gall / 20 Minutes

LIVE

EN DIRECT. Présidentielle : Ce 1er mai très politique se poursuit avec le meeting d'Emmanuel Macron

Vivez les événements de ce lundi 1er mai, à moins d'une semaine du second tour de l'élection présidentielle...

L’ESSENTIEL :

  • Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon ont rendu hommage à Brahim Bouarram, assassiné par des militants d’extrême droite en 1995.
  • Jean-Marie Le Pen a appelé à voter pour Marine Le Pen « une fille de France » lors de son traditionnel discours
  • Les deux finalistes de l’élection présidentielle tiennent chacun un meeting aujourd'hui à Paris.
  • Quatre CRS ont été blessés en marge de la manifestation parisienne.

 

A LIRE AUSSI :

Jean-Marie Le Pen appelle à voter pour sa fille, Marine, «une fille de France»

Emmanuel Macron rend hommage à Brahim Bouarram, assassiné par des militants d’extrême droite

 

 

18h40: Macron «respecte» ceux qui votent pour lui mais «combattront» son projet
"Je sais que beaucoup voteront pour moi pour ne pas avoir le Front national», a concédé Emmanuel Macron lors de son meeting à La Villette. Je veux leur dire ici mon respect, et le fait que j'ai pleinement conscience que le 7 mai, je fais plus que défendre un projet politique.»

18h39 : «Le 7 mai prochain, soyons digne d'être français»

«Le 7 mai prochain, soyons digne d'être français». C'est avec ce dernier appel qu'Emmanuel Macron a conclu son discours fleuve, (près d'1h30 tout de même) lors de son meeting à La Villette.

18h36: Deuxième clin d’œil de Macron à Ségolène Royal

Dans son discours fleuve, toujours en cours à La Villette, Emmanuel Macron fait du name dropping multipliant les références à ses amis. François Bayrou, Daniel Cohn-Bendit ou encore Jean-Yves Le Drian y ont eu droit… C’est le cas aussi de Ségolène Royal, ministre actuelle de l’Environnement, citée à deux reprises par le candidat d’En Marche. « La République nouvelle, ce sera celle de l’industrie, du numérique et de l’écologie réconciliés. Car, oui, il y a une nouvelle écologie qui se conjugue avec une nouvelle économie. Chère Ségolène, tu le sais bien », avait-il commencé avant d’indiquer, bien plus tard, qu’il entendait poursuivre le travail mené par Ségolène

18h30: Macron refuse de retirer sa réforme du droit du travail comme le lui demande Mélenchon

Lors de son meeting à La Villette, Emmanuel Macron a indiqué refuser vouloir retirer sa réforme du droit du travail comme le lui demande Mélenchon.

18h10: Le candidat rend lui aussi hommage aux CRS blessés

« Je renforcerai les moyens de nos forces de l'ordre pour assurer la sécurité quotidienne»,  explique Emmanuel Macron qui rend hommage, lui aussi, aux CRS blessés cet après-midi. 

18h05: Emmanuel Macron s'adresse à Ségolène Royal, ministre de l'écologie, présente cet après-midi
« La République nouvelle, ce sera celle de l’industrie, du numérique et de l’écologie réconciliés. Car, oui, il y a une nouvelle écologie qui se conjugue avec une nouvelle économie. Chère Ségolène, tu le sais bien », a déclaré Emmanuel Macron à La Villette. Le candidat, qui cite les noms de ses soutiens, insiste à plusieurs reprises, sur la présence de la ministre.

17h37: Entre 30.000 et 80.000 manifestant à Paris

Selon la Préfecture de police, 30.000 personnes ont manifesté à Paris. Ils étaient 80.000 selon la CGT. Lire notre article.

17h35: Emmanuel Macron défend l'Europe

Emmanuel Macron attaque la proposition de Marine Le Pen de sortir la France de l'Union européenne. Cette mesure entrainerait, dit-il, « l'apauvrissement de toutes les françaises et les françaisqui ont un épargne ». La France serait alors isolée, et donc affaiblie. Evoquant le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan, il demande là aussi à ses militants de ne pas le siffler. « Il a déjà perdu dimanche dernier. Le voilà déshonoré. »

 

17h25: Le candidat remercie ses soutiens

Emmanuel Macron remercercie « les écologistes, les forces de la société civile et les mouvement citoyens, ceux qui sont là depuis le début, ceux avec qui nous avons fait alliance, ceux qui nous ont rejoint ». « L'avenir, je le construirai avec eux tous. » Il fustige ceux qui refusent de choisir entre lui et Marine Le Pen. «Ils ne veulent qu'une forme de démocratie, ceux ou ils gagnent. »

17h18: Emmanuel Macron répond à son adversaire

Le candidat demande à la foule de ne pas siffler Marien Le Pen. «Combattez la, allez voter, faîtes la perdre dimanche prochain ! » Il souligne l'importance de « l'esprit de résistance pour défendre nos valeurs et nos intérets face au parti d'extreme droite», composé « d'haineux et de lâches ».