Présidentielle: Nicolas Dupont-Aignan sera le Premier ministre de Marine Le Pen si elle est élue

POLITIQUE Il n'y «en aucun cas un ralliement de ma part au FN» a indiqué Nicolas Dupont-Aignan...

20 Minutes avec AFP

— 

La conférence de presse de Marine Le Pen et de Nicolas Dupont-Aignan le 29 avril 2017.
La conférence de presse de Marine Le Pen et de Nicolas Dupont-Aignan le 29 avril 2017. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Pas un seul jour de répit dans cet entre-deux-tours. La candidate du Front national à l’élection présidentielle a annoncé samedi qu’en cas d’élection, elle nommerait Premier ministre Nicolas Dupont-Aignan, lors d’une conférence de presse commune avec le président de Debout la France, qui l’a ralliée.

>> Suivez en direct la bataille entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

« Un patriote sincère et exigeant »

Louant l’ex-candidat souverainiste, « un patriote sincère et exigeant », pour son soutien annoncé vendredi soir, et se disant « fière de cette alliance » pour « défendre main dans la main un projet commun » en vue du second tour, Marine Le Pen a déclaré : « présidente de la République, je nommerai Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre de la France ». « C’est unis que nous allons mener la campagne pour rassembler encore et encore, et remporter dimanche 7 mai la victoire », a ajouté la candidate du FN dans une brève déclaration devant la presse dans une salle parisienne. En cas d’accession à l’Elysée, elle a aussi affiché le projet d'« un gouvernement d’union nationale » réunissant « des personnalités choisies pour leurs compétences et leur amour de la France ».

« Un jour historique »

Nicolas Dupont-Aignan, qui a parlé d’un « jour historique », a insisté sur l'« accord de gouvernement, le projet commun au service des Français ». Il n’y a « en aucun cas un ralliement de ma part au FN », a-t-il assuré, ajoutant que son mouvement « demeure et demeurera ».

Interrogé sur la présence aux législatives de 577 candidats FN contre 577 candidats de son parti, il a simplement répondu : « C’est l’esprit, en tout cas pour moi ». « Il y aura des candidats "Debout la France" face à des candidats FN, les Français conserveront le choix entre deux patriotismes », avait-il dit la veille.

>> A lire aussi: Après le soutien de Dupont-Aignan à Marine Le Pen, plusieurs cadres de Debout la France démissionnent