Présidentielle: «Nous sommes les patriotes, le Front national et Marine Le Pen sont les nationalistes», attaque Emmanuel Macron à Châtellerault

POLITIQUE Revivez les événements de ce vendredi alors que la campagne de l'entre-deux-tours bat son plein...

Helene Sergent avec Manon Aublanc

— 

Emmanuel Macron, en meeting à Châtellerault, le 28 avril 2017.
Emmanuel Macron, en meeting à Châtellerault, le 28 avril 2017. — AFP
  • Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle le dimanche 7 mai
  • Jean-Luc Mélenchon devrait prendre la parole ce vendredi pour la première fois depuis l’annonce des résultats dimanche
  • La présidence du parti de Marine Le Pen sera finalement assurée par Steeve Briois après une polémique sur les propos négationnistes du successeur de Marine Le Pen

23h00 : Ce live est désormais terminé.

Passez un excellent week-end prolongé !

22h00 : « Je ferai de l'égalité femmes-hommes la cause nationale du quinquennat. Sans cela, on se prive de la force de notre société »

 

21h46 : « Je veux 70.000 suppressions ds la fonction publique territoriale, fusionner métropole et département là où c’est possible »

21h19 : « Nous sommes les patriotes, le Front national et Marine Le Pen sont les nationalistes », attaque d’emblée Emmanuel Macron à Châtellerault

 

20h52 : Sur Twitter, Marion Maréchal-Le Pen a salué le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen

 

20h36: Salle pleine pour le meeting d'Emmanuel Macron à Châtelleraut 

 

20h33 : Les électeurs de Mélenchon « méritent mieux que ses cabotinages », selon Macron

Les électeurs de la France insoumise « méritent mieux que ses cabotinages », a estimé ce vendredi Emmanuel Macron, fustigeant le refus du leader de La France insoumise de donner une consigne de vote pour le second tour de la présidentielle.

« Je l’ai déjà dit : moi j’ai beaucoup de respect pour les femmes et les hommes, d’ailleurs aussi dans les territoires ruraux, qui ont fait confiance à Jean-Luc Mélenchon », a déclaré Emmanuel Macron, en marge d’un déplacement à Montmorillon (Vienne).

20h28 : François Bayrou sur le ralliement de Dupont-Aignan à Le Pen, une « immense honte »

Le président du Modem a réagi, sur son compte Twitter, après l’annonce du leader de Debout la France.

 

20h21 : Pour Nicolas Dupont-Aignan, c’est « horizon totalement nouveau dans la vie politique »

Le leader du mouvement Debout la France assure qu’il ne rejoint « en rien l’extrême droite », il se dit « gaulliste. » « Je pense que beaucoup chez Les Républicains me rejoindront » a-t-il avancé. « Cette nouvelle alliance offre un horizon totalement nouveau dans la vie politique française », conclut Nicolas Dupont-Aignan.

 

20h17 : Pas d’alliance en revanche entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen pour les législatives

 

20h13 : Nicolas Dupont-Aignan soutient Marine Le Pen

« L’enjeu, c’est de sauver la France. Je soutiendrai Marine Le Pen, je ferai campagne avec elle pour un gouvernement élargi. (…) Je voterais Marine Le Pen. »

20h06 : Le meeting d’Emmanuel Macron ne devrait pas tarder à commencer. Pas de panique, Brigitte à sa place !

 

19h57 : Raffarin souhaite « deux bons dimanches de suite » à Macron
L’ancien Premier ministre LR Jean-Pierre Raffarin a rencontré ce vendredi à Emmanuel Macron, à Montmorillon dans son fief de la Vienne : « M. le ministre, ce que je veux vous souhaiter, c’est de passer deux bons dimanches de suite, de faire en sorte que vous ayez une bonne chance et que vous ayez la force pour la tâche qui peut vous attendre. Ce que nous voulons dans ce pays, c’est chasser les idées noires pour retrouver la confiance. Merci de ce que vous ferez pour le pays", a-t-il déclaré. Jean-Pierre Raffarin a déjà appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle.

19h55 : Marine Le Pen se présentera devant les juges « après les législatives »

Marine Le Pen a assuré qu’elle se rendrait devant les juges après le 18 juin : « J’irai après les législatives. » Convoquée à plusieurs reprises, la candidate frontiste ne s’était pas présentée à ses rendez-vous.

19h51 : Marine Le Pen annonce qu’elle donnera le nom de son Premier ministre avant le second tour

19h45 : Marine Le Pen s’exprime sur son projet de sortie de l’euro

« Vous n’avez aucune raison d’avoir peur. Je ne ferai rien par surprise, sans l’avis des Français. Je n’ai aucun intérêt à créer le chaos. »

19h38 : Emmanuel est un « européiste radical » pour Marine Le Pen

« Macron porte l’exigence d’un impôt européen et d’un gouvernement économique de la zone euro, c’est un européiste radical », selon la candidate frontiste.

19h31 : Marine Le Pen est revenue sur sa visite à Whirlpool ce mercredi

« Si je suis élue, Whirlpool ne fermera pas. Je retrouverais un repreneur. (…) Les salariés ont compris que cet homme-là [Emmanuel Macron] est du côté de la grande finance, des puissances d'argent. (…) Moi, je ferais ce que Donald Trump a fait, à savoir que les entreprises qui délocalisent ne pourront plus réimporter leurs produits sans une taxe de 35%. »

19h27 : Pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron est « entre les mains des communautaristes »

« Macron ne veut strictement rien faire pour les familles, il soutient par ailleurs une immigration massive », a expliqué la candidate du Front national, avant de poursuivre : « Macron a un énorme problème avec la laïcité, il ne veut pas l’appliquer. Il est entre les mains des communautaristes. » Selon elle, « Macron a osé dire 'je ne vais pas inventer un programme contre le terrorisme dans la nuit', après l’attentat des Champs-Elysées. »

19h25 : Marine Le Pen qualifie « d’escroquerie » le soutien de François Ruffin à Emmanuel Macron

« Le choix de François Ruffin est une escroquerie. On ne peut pas lutter contre les délocalisations et voter Macron », a réagi la candidate frontiste.

19h21 : Le vice-président de Debout la France menace de démissionner en cas de ralliement à Marine Le Pen

Selon Le Parisien, Dominique Jamet, le vice-président de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, a prévenu qu’il démissionnerait du parti si son leader appelait à voter pour Marine Le Pen au 20 heures de France 2 ce soir.

19h17 : Marine Le Pen continue de tendre la main aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon

La candidate, qui s’est adressée ce vendredi dans une vidéo, aux électeurs de la France insoumise : « J’ai des divergences profondes avec Mélenchon, mais ses électeurs veulent-ils voter pour un banquier ? […] Moi je leur dis, venez avec moi ».

19h11 : Marine Le Pen s’est directement attaqué à Emmanuel Macron

« Mon parti luttera contre le fondamentalisme islamiste avec une fermeté absolument totale », avant de poursuivre : « Macron est soutenu par l’UOIF, une organisation islamiste qui invite des prédicateurs appelant à tuer les juifs. »

19h08 : Marine Le Pen reste floue sur un soutien probable de Nicolas Dupont-Aignan.

La candidate du Front national a confirmé la rencontre avec le leader de Debout la France : « J’ai rencontré Nicolas Dupont-Aignan. Nous avons parlé de la France et de son avenir. Nicolas Dupont-Aignan parlera ce soir au 20 heures de France 2 et on en saura tous beaucoup plus ».

19h06 : Marine Le Pen à propos du négationnisme : « J’abhorre ces thèses, je n’accepte pas qu’on puisse les défendre »

La candidate est revenue sur les propos de Jean-François Jalkh accusé de négationnisme. « M. Jalkh porte plainte à la suite de ces accusations. Il est très affecté et il a refusé le poste de président par intérim parce qu’il considérait qu’à cause de ces accusations, il ne pourrait remplir pleinement ses fonctions. Vous le savez, j’ai rompu avec mon père pour des propos de ce type. Que les choses soient très claires : j’abhorre ces thèses, je n’accepte pas qu’on puisse les défendre et il n’y a pas dans la direction du Front national de gens qui défendent ces thèses ».

19h: Marine Le Pen est l'invité de Ruth Elkrief sur BFM TV 

18h59 : Emmanuel Macron sera en meeting à Châtellerault, ce soir à 19h30

Des militants sont déjà sur place

 

18h51 : Des avocats appellent à voter en faveur d’Emmanuel Macron

Dans un texte disponible en ligne, plusieurs avocats appellent à voter contre Marine Le Pen et pour Emmanuel Macron. « Le programme du Front National, et partant son arrivée au pouvoir, conduirait à la fin de l’Etat de droit puisqu’il est en contradiction avec nos principes constitutionnels et conventionnels. Nous, avocats, participons au quotidien, aux côtés des magistrats et des autres professions judiciaires, au fonctionnement de la Justice démocratique. Chaque jour, nous menons nos petits et grands combats pour y contribuer. Notre appel et notre engagement sont clairs. Il n’y aucune place pour un « ni ni » qui rompt non seulement le front républicain, mais qui affaiblit la République toute entière. Il est de notre devoir, pour faire barrage au Front National, de voter et d’appeler à voter Emmanuel MACRON », écrivent-ils.

 

18h32: L'essentiel de la déclaration de Jean-Luc Mélenchon en vidéo 

On a sélectionné pour vous les passages les plus marquants de la vidéo publiée ce vendredi sur la chaîne YouTube de Jean-Luc Mélenchon, près d'une semaine après le 1er tour de l'élection présidentielle. 

 

18h09 : « Ne pas se souvenir, c’est prendre le risque de répéter l’Histoire » déclare Macron à Ouradour

« Décider de ne pas se souvenir c’est prendre le risque de répéter l’histoire », a déclaré Emmanuel Macron vendredi à Oradour-sur-Glane, où il rendait hommage aux victimes du village martyr. « J’ai vu ici une page de l’histoire de France des plus noires », mais aussi « une France renaissante », a déclaré le candidat d’En marche !, saluant une « volonté à chaque fois de renaître, de reconquérir ». « C’est le visage que le nouveau village d’Oradour donne. C’est ce visage de la France, avec toute sa mémoire, que je veux porter aujourd’hui », a-t-il ajouté.

 

17h53: Jean-Luc Mélenchon ne dévoile pas son vote et ne donne aucune consigne

« Ce que nous demande monsieur Macron, il nous l’a dit, il nous demande un vote d’adhésion. Non. Nous n’adhérerons pas à ce projet (…) Ca ne va pas m’empêcher de faire ce que j’ai à faire, j’irai voter (…) Après ce que je vais voter, je ne vais pas le dire mais pas besoin d’être grand clerc pour deviner ce que je vais faire (…) Vous n’avez pas besoin de moi, je ne suis pas un gourou, je ne suis pas un guide, je suis un responsable politique » détaille Jean-Luc Mélenchon.

 

 

17h32 : Le « doute n’existe pas sur mon vote » assure Jean-Luc Mélenchon (à partir de 17’30)

« Y’a un doute sur mon opinion ? Elle est affichée sur tous mes habits depuis cinq ans. Là voilà [Il montre son triangle rouge]. Vous vous rappelez de ça ? Qu’est ce que ça représente ? Ça représente l’insigne des déportés politiques (...) Vous voyez, ça me met à distance de bien du monde dans cette affaire pour le 2e tour. Mais franchement, est-ce qu’il y a une seule personne d’entre vous qui doute du fait que je ne voterai pas Front National ? Tout le monde le sait (...) Le doute n'existe pas sur ce que va être mon vote, il n'existe pas »

 

17h26: Dans sa vidéo, Mélenchon accuse Le Pen de vouloir « duper les gens »

Quelques heures après la diffusion d’une vidéo de Marine Le Pen directement adressée aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon, le député européen a publié à son tour une vidéo, sa première prise de parole depuis les résultats du 1er tour. « C’est un crève-cœur pour nous quand elle arrive à les convaincre, des fois elle se déguise, elle met nos habits, elle essaie de faire du Mélenchon, comme ça, on va duper les gens », déplore-t-il.

 

17h23 : Mélenchon qualifie le second tour de « choix hautement prévu d’avance »

« Ce choix est hautement prévu d’avance, c’est une situation extrêmement tendue, c’est une violence qui est faite pour la plupart d’entre nous et de cette violence il ne peut pas sortir une situation stable parce que la nature même des deux protagonistes du deuxième tour interdit cette stabilité l’un parce que c’est l’extrême finance, l’autre parce que c’est l’extrême droite ».

 

17h07: Les appels du pied de Marine Le Pen aux électeurs de la France Insoumise

Depuis son accession au second tour de l'élection présidentielle, la candidate du Front Nationale multiplie les appels à l'égard des électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Un récap' à retrouver ci dessous en vidéo.

 

17h04: Jean Luc Mélenchon s'exprimera à 17h15 sur sa chaîne YouTube 

 

16h41: Rumeurs, «fake news» et désintox à propos de Macron, on fait le tri 

En cette période d’entre-deux-tours les fausses rumeurs sur les candidats à la présidentielle pullulent sur la toile. « 20 Minutes », partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news, en démonte onze sur le candidat d'En Marche !…

Présidentielle: Onze fake news qui circulent sur Emmanuel Macron

 

16h20 : Les proches de Mélenchon atterrés par « l’appel » de Marine Le Pen

Après Alexis Corbière, Raquel Garrido, soutien du leader de la France Insoumise, a réagi sur Twitter après la publication de la vidéo de Marine Le Pen. Elle dénonce une « insulte à l’intelligence » des électeurs de Mélenchon.

 

16h12: Jean Lassalle annonce qu'il va voter blanc au second tour

Candidat a l'élection présidentielle et éliminé au premier tour, Jean Lassalle a précisé, dans un communiqué publié ce vendredi, qu'il comptait voter blanc au second tour. «Notre histoire ne nous condamne pas à choisir entre l'hystérie et l'hystérie. Ni l'un ni l'autre ! Personnellement je voterai blanc comme un appel à l'espoir de notre grand peuple de nouveau rassemblé. Le temps est venu». 

 

16h05: C'est l'heure du goûter, pause rigolade 

 

15h59 : Selon un dernier sondage, Macron serait largement élu face à Le Pen mais l’écart se réduit

Emmanuel Macron serait toujours largement élu président de la République le 7 mai face à Marine Le Pen, même si l’écart se réduit entre les deux finalistes, selon un sondage Odoxa publié vendredi. Le candidat d’En Marche ! est crédité de 59 % des intentions de vote contre 41 % à la candidate du Front national, dans ce sondage réalisé pour Le Point mercredi et jeudi, donc en partie au moment où ils passaient chacun leur tour à l’usine Whirlpool à Amiens.

L’ex ministre perd 4 points par rapport à un sondage identique réalisé juste après le premier tour quand il était à 63 %, tandis que Marine Le Pen, qui était alors à 37 %, en gagne 4. Par ailleurs, indique l’institut, seulement 40 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon voteraient pour Macron - soit une baisse de 13 points en quelques jours - et ils seraient aussi nombreux (41 %, +7) à s’abstenir.

15h42 : Le Parisien évoque une apparition Le Pen - Dupont-Aignan en fin de journée

Après Le Figaro ce matin, nos confrères du Parisien évoquent également une apparition commune "en fin de journée" de la candidate frontiste et de Nicolas Dupont-Aignan qui a recueilli 4,7 % des suffrages au premier tour. Selon le journal, le parti de NDA dément mais évoque des « négociations intenses ».

15h24 : Un photomontage gênant en Une de Garçon Magazine

Les graphistes du titre gay Garçon Magazine font de la concurrence à nos meilleurs montages paint. Ce vendredi, la Une du prochain numéro avec Emmanuel Macron a été dévoilée sur les réseaux sociaux. La tête du candidat a été posée sur un torse nu et musclé avec le titre suivant : « Coming-Out : Une nécessité pour lutter ».

Le site Mashable a interrogé Sibeth Ndiaye, chargée de communication de Macron : "Son image a été détournée plein de fois, à diverses reprises. Il n’y a pas besoin de ça pour qu’il y ait des rumeurs qui courent”, a-t-elle déclaré, faisant référence aux rumeurs visant le candidat sur une supposée relation amoureuse avec le PDG de Radio France, Mathieu Gallet.

15h19: Le bras droit de Jean-Luc Mélenchon qualifie l'appel de Le Pen de «petites manoeuvres pas très dignes»

Sur BFMTV, Alexis Corbière a condamné la vidéo postée sur le compte Twitter de Marine Le Pen dans laquelle elle appelle les électeurs de la France Insoumise à « faire barrage à Emmanuel Macron ». 

 

15h11 : Martine Aubry annonce qu’elle votera pour Macron selon RTL

La maire de Lille a annoncé ce vendredi à RTL qu’elle votera en faveur d’Emmanuel Macron. La socialiste, fervent soutien de Benoît Hamon pendant la campagne du 1er tour, n’a pas épargné l’ancien ministre de Hollande. « Macron, comment vous dire ? Ras le bol », lançait-elle notamment à la fin de l’année 2015. Après une semaine de silence, que plusieurs élus à gauche ont condamné, Martine Aubry s’est finalement décidée.

>> A lire aussi : Présidentielle: Martine Aubry est de retour, et elle explose le programme d'Emmanuel Macron

 

14h39: Marine Le Pen adresse un message aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon

Dans une vidéo de 3’46 diffusée sur son compte Twitter, Marine Le Pen salue la campagne « respectable » de Jean-Luc Mélenchon, « plus apaisée », « plus positive » à laquelle elle dit avoir été « sensible ».

Elle appelle les électeurs de la France Insoumise à « faire barrage à Emmanuel Macron » et à mettre les « divergences et querelles de côté ».  Bref, un (très très) gros appel du pied.

14h34 : Selon LCI, Emmanuel Macron pourrait rencontrer Jean-Pierre Raffarin

 

14h22: La France de Macron, une école de commerce géante ? 

Présidentielle: Costard sans cravate, start-up et tableur Excel… La France de Macron, une école de commerce géante?

 

14h18: L'engagement politique dans le milieu du football, est-ce courant ? 

Si vous avez loupé ce papier concocté par notre service des sports à la veille du premier tour, l'appel de Zidane sera l'occasion de le découvrir. 

>> A lire aussi : VIDEO. Présidentielle: Vestiaire, vote, engagement... Les footballeurs ont-ils une conscience politique?

 

13h50 Steeve Briois dénonce une «chasse à l’homme à propos de Jean-François Jalkh»

Invité ce vendredi de RTL, le nouveau président par intérim du Front National est revenu sur les propos négationnistes de son éphémère prédecesseur Jean-François Jalkh: «je considère qu’il y a vraiment une chasse à l’homme à propos de Jean-François Jalkh car je le connais depuis très longtemps, je ne l’ai jamais entendu parler de ces choses-là. (…) Il considère être innocent des faits qui lui sont reprochés, par conséquent il a souhaité ne pas assurer l’intérim de manière à pouvoir préparer sa défense et surtout laver son honneur», a lancé Steeve Briois qui a taclé au passage Christian Estrosi : «Christian Estrosi, c’est le type qui n’a aucune conviction, c’est la personne la plus lamentable que la droite puisse avoir. » Ambiance.

 

>> Bonus: si vous l'aviez raté, voici le portrait de  Jean-François Jalkh publié au moment de sa nomination à la tête du FN

13h46 Le footballeur Zinedine Zidane appelle à «éviter» le Front national

«Le message, c'est toujours le même, celui de 2002. Je suis loin de toutes ces idées-là, de ce Front national. Donc (il faut) éviter au maximum ça. Les extrêmes, ce n'est jamais bon», a déclaré ce vendredi l'actuel entraîneur du Real Madrid à l'occasion d'une conférence de presse d'avant-match.

13h19 Vers une apparition commune de Marine Le Pen et Nicolas Dupont Aignan cet après-midi ?

 

Ralliera, ralliera pas ? Alors que la rumeur d’un soutien du parti souverainiste Debout la France à la candidate du Font national se fait insistante depuis le soir du 1er tour, son officialisation pourrait avoir lieu ce vendredi après-midi. Selon Le Figaro, plusieurs sources au Front national annoncent une apparition commune de Nicolas Dupont-Aignan - qui s’était jusque-là toujours opposé à une alliance avec le FN - et Marine Le Pen. Au sein du parti souverainiste, très divisé sur le sujet, on dément toutefois mais on confirme des « négociations intenses ».

 

13h04  «Nous voterons Macron», annonce une paroisse catholique parisienne

«Face au danger d'un vote Front national», «le chrétien ne peut se taire», dit la communauté de Saint-Merry, célèbre paroisse en plein coeur de Paris dans un communiqué publié ce vendredi.

Connue pour sa tradition d'accueil et d'ouverture vis-à-vis des personnes homosexuelles, des mal-logés, des migrants, cette paroisse du diocèse de Paris ajoute que sa «prise de position ne cherche pas à contraindre quiconque».

«Elle veut simplement exprimer notre confiance dans la possibilité de vivre ensemble dans notre société, sans exclusion. Ni le repli identitaire, ni le rejet des immigrés, ni l'isolement de notre pays hors de l'Union européenne ne constituent des fondements pour une France apaisée», écrit le centre pastoral Saint-Merry.

12h59 Pierre Moscovici appelle à élire un président français « pro-européen »

« Nous avons besoin en France d’avoir un président pro-européen et d’un président qui puisse mettre en œuvre aussi une dynamique de progrès. Pour moi, ce président s’appelle Emmanuel Macron », a déclaré ce vendredi le commissaire européen Pierre Moscovici lors d’une rencontre avec la presse.

« Il faut répondre au populisme par l’Europe populaire. Et pour rendre l’Europe populaire, il faut qu’elle soit capable de produire davantage de résultats dans trois domaines : la protection de ses citoyens, la démocratie et l’efficacité économique et sociale », a lancé le commissaire, en dénonçant « l’imposture » de la La candidate du Front national qui « se nourrit d’une insatisfaction réelle par rapport à l’Europe ».

12h54 Christian Estrosi poursuit son offensive anti-FN

Le président du conseil régional Paca a adressé jeudi une lettre aux militants républicains pour faire barrage à Marine Le Pen dans lequel il dénonce le risque de faire accéder au pouvoir «un clan qui par sa filiation avec Jean-Marie Le Pen est raciste et immoral». «Face à ce danger, je vous appelle à un choix responsable: celui de voter Emmanuel Macron».

 

 

 

12h41 : Thierry Solère (LR) souhaite « sanctionner tout malentendu » sur les positions de son parti

La phase de turbulence se poursuit au sein du parti Les Républicains. Sur LCP ce vendredi matin, le député LR des Hauts-de-Seine a appelé son parti à « sanctionner tout malentendu » sur la position pro-Macron à avoir au second tour de la présidentielle, considérant que « tout vote blanc, toute abstention » aidait Marine Le Pen.

Lundi soir, le bureau politique de LR a avalisé un texte de compromis appelant « à voter contre Marine Le Pen pour la faire battre au second tour de l’élection présidentielle » et soulignant que « l’abstention ne peut être un choix ». « Il y a des valeurs de la droite républicaine » et « il faut sanctionner très clairement tout malentendu », a-t-il insisté, visant entre autres la présidente d’honneur du Parti Chrétien-Démocrate Christine Boutin, qui va voter FN.

12h35: François Hollande appelle à « chasser les mauvais vents » du « nationalisme »

En déplacement ce vendredi en Bretagne, François Hollande a déclaré qu’il fallait « chasser les mauvais vents » du « nationalisme » et du « repli » au second tour de l’élection présidentielle, évoquant sans le citer le Front national.

« On a besoin d’air pur, parce qu’il y a quand même aussi des mauvais vents, donc il faut chasser les mauvais vents. Il faut aller vers le grand large, jamais se replier, jamais se confiner », a dit le chef de l’Etat sortant en visite vendredi matin à Belle-Ile.

 

12h24: A Poitiers, un président d’université appelle ses étudiants à voter contre le FN

Selon France Bleu Poitou, le président de l’université de Poitiers, Yves Jean, a envoyé un courrier électronique aux 30.000 étudiants et personnels de l’établissement pour « faire barrage à la candidature de Marine Le Pen ».

 

12h19: L’ancien maire socialiste de Paris fait un parallèle entre le FN et l’arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne

Invité ce vendredi sur RTL, Bertrand Delanoë a déclaré : « Dans les années 30 en Allemagne, l’extrême gauche n’a pas voulu choisir entre les sociaux-démocrates et les nazis. Hitler a été élu par le suffrage universel », souhaitant forcer la main à Jean-Luc Mélenchon.

L’ancien maire socialiste de Paris en a ainsi appelé à la « responsabilité » de ceux qui ne voteraient pas Emmanuel Macron le 7 mai pour faire barrage au Front national.

11h35: Pendant ce temps-là, Macron souhaite un bon anniversaire à Hanouna…

>> A lire aussi : «TPMP»: Emmanuel Macron a donc souhaité joyeux anniversaire à Cyril Hanouna (tout va bien)

 

11h28 : José Bové appelle à voter pour Emmanuel Macron dans une tribune publiée dans Libération

Le député européen altermondialiste signe ce vendredi une tribune dans le quotidien Libération dans laquelle il appelle à voter en faveur d’Emmanuel Macron.

« Alors qu’en 2002, après l’élimination de Lionel Jospin, au premier tour et la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour, les appels à voter Jacques Chirac pour créer un vaste front républicain ou les rassemblements dans la rue pour dire « No Pasaran » ne se comptaient plus, aujourd’hui, le ni-ni est tendance, voire révolutionnaire, écologiste, altermondialiste, insoumis… Que s’est-il passé pour qu’on en soit arrivé là ? », s’interroge l’élu. « Ainsi, j’appelle sans ambiguïté et sans aucune retenue à voter pour Emmanuel Macron au second tour de la Présidentielle », poursuit-il.

11h27: La vidéo de Jean-Luc Mélenchon se fait toujours attendre...

 

11h18 : L’association de lutte contre le Sida, Act’Up, appelle à voter Macron dans une campagne choc

« VIH/Sida : Par le sang. Par le sperme. Par le FN ». Voilà le slogan qui accompagne, ce vendredi matin, le communiqué diffusé par l’association de lutte contre le virus du Sida, Act’Up. « Cet entre-deux-tours augmente la médiatisation du FN. Tout au long de celui-ci, le FN va pouvoir dérouler ses thèmes de campagne, ses positions et ses propositions racistes, négrophobes, antisémites, islamophobes, xénophobes, sexistes, LGBTIphobes, sérophobes », peut-on lire sur le site de l’association.

« Plus que jamais, le FN est un ennemi de la lutte contre le sida ; plus que jamais, le FN est un ennemi des minorités ethniques, sexuelles et de genre ; plus que jamais, le FN est un ennemi des droits des femmes », poursuit le communiqué. 

11h04 : François Ruffin, réalisateur de Merci Patron ! annonce qu’il votera Macron

La séquence a été repérée par le site Le Lab. Interviewé par Elise Lucet, le réalisateur et journaliste François Ruffin a annoncé sur le plateau d’Envoyé Spécial qu’il comptait voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle.

« C’est pas la première fois que je vais avoir à faire un geste dont je ne suis pas fier au deuxième tour d’une élection. Mais néanmoins, quand bien même je glisserai un bulletin Emmanuel Macron, dans l’urne - qui n’a pas besoin de ma voix pour être élu parce que je pense qu’il le sera - je serai un opposant ferme à Emmanuel Macron dès le 8 mai au matin. D’ailleurs je le suis déjà avant son élection », a-t-il déclaré.

 

10h57: Les professions de foi des candidats sont disponibles en ligne

Ce vendredi matin, la commission nationale de contrôle de la campagne électorale a publié sur son site les professions de foi des deux candidats Macron et Le Pen. Les deux documents de trois pages présentent succintement leurs programmes. Si vous voulez les consulter, cliquez ici

 

10h50 : Jean-Luc Mélenchon devrait s’exprimer ce vendredi sur sa chaîne YouTube

Le leader de la France Insoumise devrait poster ce vendredi à 11h une vidéo sur sa chaîne YouTube. Il s’agit de la première déclaration du député européen depuis sa défaite dimanche dernier au premier tour. Le discours prononcé dans la nuit de dimanche à lundi a suscité des débats houleux entre responsables politiques et militants, Jean-Luc Mélenchon n’ayant pas appelé à voter pour un candidat ou pour un autre.

 

10h44: Wallerand de Saint Just (FN) loue l'attitude «plutôt noble» de Mélenchon

Le trésorier frontiste a eu quelques mots doux à l'encontre du leader de la France Insoumise ce vendredi matin sur Public Sénat. Il en a profité pour lancer un bel appel du pied à Nicolas Dupont-Aignan qu'il juge apte à devenir Premier ministre de Marine Le Pen en cas de victoire au second tour de l'élection présidentielle. 

 

10h35 : Le FN met en ligne un nouveau spot pas du tout anxiogène

Si vous vivez mal les 79 jours qui vous séparent avec la nouvelle saison de Game Of Thrones, vous pouvez toujours vous rabattre sur cette production signée Front National. Dans une nouvelle vidéo publiée sur sa chaîne YouTube, le parti use des codes des blockbusters américains. On vous laisse juger.

 

10h29: Après 48 heures de polémique, le Front National tente d'éteindre l'incendie et annonce le désistement Jean-François Jalkh à la tête du parti

>> A lire aussi : VIDEO. Présidence du FN: Jean-François Jalkh «a refusé sa mission», il est remplacé par Steeve Briois selon Louis Aliot