Mon bulletin dans ton urne: Le Pen et les chiffres, «patriotisme» et chasse aux électeurs de Mélenchon

PRESIDENTIELLE Chaque matin, «20 Minutes» vous livre les trois informations marquantes de la campagne…

M.C.

— 

Marine Le Pen à Paris, le 24 avril 2017.
Marine Le Pen à Paris, le 24 avril 2017. — Michel Euler/AP/SIPA

A peine le temps d’avaler un café ? En sortant des brumes matinales, attrapez aussi notre récap’ quotidien d’une campagne corsée et régulièrement relevée de polémiques.

« Les chiffres mentent », la pirouette oratoire de Marine Le Pen

Aux Etats-Unis, Sean Spicer et Kellyanne Conway, les lieutenants de Donald Trump, ont inventé le concept des « fais alternatifs ». Marine Le Pen a poussé l’idée plus loin, mardi soir, sur TF1. Alors que les journalistes soulignaient que selon l’Insee, les prix n’avaient pas explosé après le passage à l’euro, la candidate du Front national a rétorqué, sans sourciller : « Les chiffres mentent ». De quoi faire s’étrangler les professeurs de mathématiques.

>> Revivre la journée politique de mardi en direct

Le mot « patriote » à toutes les sauces chez Macron et Le Pen

Un mot, deux définitions. Depuis dimanche, Marine Le Pen et Emmanuel Macron se présentent comme les candidats des « patriotes ». Lundi soir, au JT de France 2, la candidate du Front national en a remis une couche, en appelant au « rassemblement le plus large des patriotes ». Comment expliquer que deux camps si opposés utilisent le même terme ? On sort le dico par ici.

>> A lire aussi : Juppé critique les «finasseries» de LR sur le second tour

Comment Le Pen drague les électeurs de Mélenchon

Pendant l’entre-deux tours, la chasse aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon est ouverte. Alors que le candidat de La France insoumise, éliminé au premier tour de la présidentielle, a refusé de donner une consigne de vote pour le second, le Front national multiplie les interventions pour tenter de séduire les 7.060.885 personnes qui ont mis un bulletin Mélenchon dans l’urne. Les détails de l’opération séduction.

>> A lire aussi : Marine Le Pen fait «un bon début de campagne» de second tour pour 61% des Français