VIDEO.Présidentielle: Match Emmanuel Macron-Marine Le Pen pour l’Elysée

SYNTHESE Le candidat d’En Marche ! a obtenu 23,3-24% % des voix, devant la candidate du Front national (21,6-21,8%)...

Anne-Laëtitia Béraud
— 
Collage 20 Minutes/Sipa des candidats Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
Collage 20 Minutes/Sipa des candidats Emmanuel Macron et Marine Le Pen. — 20 Minutes/SIPA
  • Emmanuel Macron (En Marche !) et Marine Le Pen (Front national) s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle
  • Ce match pour l’Elysée est inédit, car ni Les Républicains, ni le Parti socialiste ne sont qualifiés pour ce scrutin
  • Les candidats François Fillon et Benoît Hamon ont appelé à voter Emmanuel Macron, qui semble en bonne position pour gagner le 7 mai

Les urnes ont donné leur verdict : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés au second tour de l'élection ​présidentielle, selon les estimations des instituts ce dimanche soir. Le candidat d’En Marche ! obtient 23,3-24% % des voix, devant la candidate du Front national (21,6-21,8%). Au coude-à-coude pour la troisième place, figurent le candidat des Républicains François Fillon (19,7-20,1%) et celui de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon (19,2-20,1 %).

Douche froide pour le socialiste Benoît Hamon, qui obtient entre 6,2% et 6,5%. Ce scrutin a mobilisé, le taux de participation se situant entre 78 et 81 % selon les estimations des instituts, contre 79,5 % en 2012.

Ce match pour l’Elysée entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen est inédit : tant Les Républicains que le Parti socialiste sont exclus du second tour. Et, pour la première fois sous la Ve République, la droite est absente d’un second tour de présidentielle, vivant ce soir son «21 avril 2002», comme l'a qualifié Jean-François Copé. Le réquisitoire contre François Fillon n'a pas attendu la fin de la soirée, Eric Woerth expliquant notamment sur Europe 1 «ce n'est pas la droite qui a perdu, c'est Fillon».

Ralliements à Emmanuel Macron 

Peu après 20h, Emmanuel Macron a obtenu les ralliements des candidats LR et PS. Benoît Hamon a appelé à voter pour son ancien collègue au gouvernement pour « faire barrage à l’extrême droite ». François Fillon a quant à lui appelé à voter pour son concurrent, « pas de gaîté de cœur » mais parce qu’« il n’y a pas d’autre choix que de voter contre l’extrême droite ». Jean-Luc Mélenchon n'a pas souhaité donner de consigne de vote ce soir.

Emmanuel Macron semble en bonne position pour gagner le second tour de cette élection, le 7 mai. L’ancien ministre et banquier serait, à 39 ans, le plus jeune président de la République française. Il confirmerait aussi le pari réussi de son mouvement lancé en avril 2016, En Marche !, qui s’est donné pour but de renouveler la vie politique et le clivage gauche-droite. A 22h25 depuis son QG, Emmanuel Macron a déclaré «souhaiter réconcilier notre France pour gagner dans 15 jours», se félicitant : «En une année, nous avons changé le visage de la vie politique française».

Scrutin inédit

Quant à Marine Le Pen, la candidate qualifie le Front national pour un second tour, comme son père Jean-Marie l’avait fait en 2002. Mais son score est décevant pour les frontistes qui espéraient qu'elle vire en tête ce dimanche. «Personne n'est surpris de sa qualification au second tour qui est annoncé depuis des mois par les enquêtes d'opinion», souligne Jean-Yves Camus, chercheur associé à l'IRIS et spécialiste des extrémismes en Europe. «Sauf que personne ne voit Marine Le Pen présidente, même si elle obtient un saut quantitatif au second tour, aux alentours de 40%», ajoute le politologue. Depuis son fief d’Hénin-Beaumont, la candidate FN a salué un résultat « historique », appelant à une « grande alternance pour libérer le peuple français » et à faire battre « l’héritier de François Hollande ».

Ce premier tour clôt une campagne électorale atypique à onze candidats, sans le président sortant François Hollande ni les favoris Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls. Cette campagne aura vu aussi un match serré, dans les deux dernières semaines, entre quatre candidats favoris.

>> Êtes-vous surpris ou non par les résultats de ce premier tour ? Si oui, pourquoi ? Dites-le dans nos commentaires ci-dessous, en prenant soin de respecter notre charte des commentaires