Présidentielle: Dix bonnes raisons de s’exiler en Belgique si vous êtes déçus par le résultat du premier tour

POLITIQUE La bière, les frites, les chicons au gratin… Autant de bonnes raisons de s’expatrier vers le plat pays…

H. B.
— 
Illustration d'un cornet de frites belge.
Illustration d'un cornet de frites belge. — CLOSON DENIS/ISOPIX/

La fin de journée s’annonce rude. Pour ceux qui s’apprêtent à vivre une grosse déception « électorale » et qui craignent d’avoir le cafard, la RTBF a peut-être la solution pour vous. S’expatrier en Belgique ! « Pourquoi ne pas venir vivre en Belgique et même acquérir la nationalité belge ? », s’interroge ce dimanche le site belge.

Tout comme les Américains qui ont songé à quitter leur pays pour s’installer au Canada lorsque  Trump a été élu président des Etats-Unis, certains Français pourraient peut-être se laisser tenter par une expatriation… « Il faut dire que la grande migration est déjà en marche : de 2007 à 2015, le nombre de Français inscrits au Consulat général de France général à Bruxelles a augmenté de… 49,1 % », explique la RTBF.

La bière, les frites… et les avantages fiscaux

Le site belge recense ainsi les dix meilleures raisons de s’exiler vers le plat pays. Sans surprise, on retrouve la bière, les frites, les chicons au gratin, les festivals de musique…

>> A lire aussi: Suivez notre contre-live de l'élection présidentielle

Mais aussi d’autres arguments plus inattendus, comme la possibilité de faire ses études sans concours d’entrée dans les grandes écoles, l’originalité des autoroutes, les fréquents tournages de cinéma et bien sûr, les avantages fiscaux dont bénéficient « très souvent des ménages [français] à hauts revenus qui cherchent à échapper à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) inexistant en Belgique », précise la RTBF.