«L'Émission politique»: Alain Finkielkraut? Robert Ménard?.. Qui sera l’invité surprise de Macron sur France 2?

TV Le candidat d’En Marche ! sera sur France 2 ce jeudi dans « L’Emission politique »…

L.C.

— 

Emmanuel Macron - montage 20 Minutes.
Emmanuel Macron - montage 20 Minutes. — Montage 20 Minutes - Witt/SIPA

C’est un peu la botte secrète de L’Emission politique, l’ingrédient qui vient pimenter un rendez-vous télé parfois technique et plutôt convenu. Depuis le 6 octobre dernier, chaque candidat (aux primaires puis à la présidentielle) se retrouve confronté à un « invité surprise » pendant une dizaine de minutes.

Les téléspectateurs ont déjà eu droit à :

Ce jeudi, c’est Emmanuel Macron, le favori des sondages qui sera face à David Pujadas, Karim Rissouli et Léa Salamé. Mais qui sera le fameux « invité surprise » déniché par la France 2 pour interpeller l’ancien locataire de Bercy ? Le secret étant évidemment bien gardé par la chaîne, on a glané quelques indices sur le profil idéal. « Nous choisissons des invités surprise hors système, comme Jérôme Kerviel face à Alain Juppé », explique au Figaro Michel Field, directeur exécutif de l’information de France Télévisions. Il doit s’agir « d’une personne issue de la société civile », ajoute-t-il.

Point bonus : il faut que cet « invité mystère » suscite des échanges cuisants, à l’image d’une Christine Angot agressive face à François Fillon (qui avait appris l'identité de l'invité mystère deux heures avant l'émission, comme son entourage l'a confirmé au Parisien) ou d’un Alexandre Jardin en colère face à Bruno Le Maire.

Fort de ces indices et de cette analyse des archives de l’émission, et face au silence de la chaîne et de l’entourage du candidat, 20 Minutes imagine quatre potentiels « invités surprise » pour Emmanuel Macron.

Option clash : Robert Ménard

Non encarté au FN mais élu en 2015 avec le soutien du parti de Marine Le Pen, le fondateur de Reporters sans frontières pourrait être l’invité idéal pour causer Europe et immigration avec le candidat d’En Marche !

Bémol : Le maire de Béziers est déjà venu face à Alain Juppé le 6 octobre 2016.

Option chercheur : Christophe Guilluy

Le géographe polémique oppose dans son dernier ouvrage les « gagnants de la mondialisation » des grands centres urbains aux perdants de la France périphérique. Selon le chercheur, Emmanuel Macron le cite dans son livre-programme Révolution. « C’est quelqu’un d’intelligent qui valide mon diagnostic sans bouger de son système idéologique », a-t-il déclaré à Causeur. Et d’enfoncer le clou dansLe Point : « Géographiquement, il est le représentant parfait de l’électorat des grandes métropoles mondialisées ».

Bémol : Pas assez « grand public ».

Option people : Michel Houellebecq

On l’imagine déjà arriver sur le plateau comme s’il débarquait d’un after. Le romancier est suffisamment « bankable » pour l’émission et vu le coup de gueule qu’il a poussé contre les politiques après les attentats du 13 novembre 2015, il pourrait faire un invité de choix pour France 2.

Bémol : Une élocution pas toujours télégénique.

Option contrepied : José Manuel Durão Barroso

Pour changer des reproches faits à Emmanuel Macron sur ses positions europhiles, France 2 pourrait faire « une Patrick Buisson » au candidat en invitant plus pro-UE et pro-mondialisation que lui, en la personne de l’ancien président de la Commission européenne désormais conseiller chez la banque d’affaires Goldman Sachs.

Bémol : En déplacement.

>> A lire aussi : Pourquoi Patrick Buisson a été invité à débattre avec Marine Le Pen

Mise à jour du 6 avril : Les rumeurs de ce jeudi évoquent un philosophe, dont Emmanuel Macron connaîtrait déjà le nom, selon Le Parisien. Effet surprise garanti. S'agira-t-il d'Alain Finkelkraut, de Michel Onfray ou de BHL ? Rendez-vous ce soir à 21 heures.