Débat présidentiel: Nos pronostics sur les coups d'éclat promis par les candidats

TÉLÉ «20 Minutes» vous livre ses pronostics sur les coups d'éclat promis par les candidats et sur leurs éventuelles bévues ou attaques pour le débat présidentiel ce mardi...

L.C.
— 
Le plateau où aura lieu le 4 avril 2017 le débat présidentiel entre les 11 candidats, avant le premier tour.
Le plateau où aura lieu le 4 avril 2017 le débat présidentiel entre les 11 candidats, avant le premier tour. — Lionel BONAVENTURE / AFP

Ils n’auront qu’un petit quart d’heure pour convaincre les Français. Parmi les 11 candidats à la présidentielle qui débattront au grand complet ce mardi sur CNews et BFMTV, certains annoncent donc des coups d’éclat, espérant marquer les téléspectateurs (ils avaient été près de 10 millions à suivre le débat à cinq le 20 mars dernier). Des promesses en l’air ? Voici les pronostics de 20 Minutes.

Mélenchon : « Quelques bonnes punchlines ! »

« Notre candidat a l’instinct de la répartie et le sens de la formule. Il se prépare quelques bonnes punchlines ! » La phrase est de Danielle Simonnet, élue du Parti de gauche à Paris et proche du candidat, citée par Le Parisien.

Le pronostic de 20 Minutes : 80 %. Jean-Luc Mélenchon l’a prouvé lors du débat du 20 mars, il est en effet à l’aise dans l’exercice et capable de dégainer une pique assassine ou un bon mot au moment opportun. Le défi consistera pour lui à réitérer sa bonne performance face à dix débatteurs cette fois, alors que la fatigue s’accumule, de l’aveu même du leader de la France insoumise.

>> A lire aussi : Mais où diable Mélenchon a-t-il appris à être un orateur de génie?

Arthaud : « N’attendez pas de moi un coup médiatique, pas le style. Je n’envisage pas un strip-tease »

Nathalie Arthaud, qui, écartée du débat de TF1 le 20 mars, avait participé avec Jaques Cheminade à « L’Autre débat » organisé par Explicite, annonce la couleur au Parisien : elle ne fera pas le show. En revanche, elle compte cibler Jean-Luc Mélenchon qui se prend, selon elle, pour « le sauveur suprême ».

Le pronostic de 20 Minutes : 100 % en ce qui concerne l’absence de séance d’effeuillage. Quant à la promesse de taper sur le leader de la France insoumise, on lui accorde 70 % de chances de se réaliser, au regard des propos que la candidate de Lutte ouvrière a déjà tenu sur Jean-Luc Mélenchon.

Cheminade : « Des petites blagues » et haro sur Macron

Son porte-parole le reconnaît auprès de 20 Minutes, « Jacques Cheminade n’est pas un animal de la communication ». Mais Karel Vereycken l’assure, « il est intarissable en petites blagues ».

Hormis l’humour - que le candidat devrait utiliser « avec parcimonie » -, Jacques Cheminade devrait cibler l’ancien ministre de l’Économie, qui l’a reçu quatre fois à l’Élysée pour évoquer ses propositions de réforme bancaire. « Il n’y aura pas de boules puantes ni de vacheries, mais des comptes à rendre. Ça va être terrible pour Emmanuel Macron qui va devoir justifier pourquoi il n’a pas écouté nos propositions », prédit le proche du candidat

Le pronostic de 20 Minutes : 30 % pour la promesse de blagues (que Jacques Cheminade a très modérément disséminées au fil de ses campagnes) et 60 % pour celle d’interpeller Emmanuel Macron, qui incarne la « mondialisation financière » abhorrée par le candidat de Solidarité et progrès.

Lassalle : Le défi du temps de parole

Le député-maire de Lourdios-Ichère est un habitué des prestations télévisées originales et des discours provoquant les rires des députés à l’Assemblée. Mais pour la première fois, Jean Lassalle devra composer avec un temps de parole limité à une minute, une minute trente secondes grand maximum, ce qui n’est guère adapté à son débit lent.

Le pronostic de 20 Minutes : 100 % de chances qu’il se fasse couper par les journalistes. « Ce format, c’est compliqué, ce n’est pas l’idéal pour développer sa pensée, mais il connaît exactement l’exercice », répond son entourage qui affirme que le candidat aborde le débat « sereinement ».

Hamon : Un gros coup ?

Son entourage l’a confié au Monde, Benoît Hamon mise beaucoup sur ce débat après une performance mitigée lors de celui du 20 mars. Selon Le Parisien, le candidat socialiste préparerait « un coup pour le tout début de l’émission ». Alexis Bachelay n’en dit pas plus à 20 Minutes, tout en soulignant que le format du débat à onze « n’est pas idéal » à cause du temps de parole limité.

Le pronostic de 20 Minutes : 70 %. Le candidat lâché par Manuel Valls et toujours boudé par Jean-Luc Mélenchon a besoin de relancer sa campagne. Que pourrait-il dégainer pendant les 60 premières secondes de son intervention ? Une nouvelle mesure phare encore plus révolutionnaire que le revenu universel d’existence ? Le nom d’un de ses gros donateurs pour mettre à nouveau la pression sur Emmanuel Macron ? Réponse ce soir…

Fillon : Un livre choc ?

Privé de son téléphone, contrairement au précédent débat, le candidat de la droite devrait à nouveau recevoir des piques de ses adversaires au sujet de ses démêlés avec la justice.

Le pronostic de 20 Minutes : Après avoir cité Bienvenue Place Beauvausur le plateau de France 2 pour dénoncer un complot contre lui orchestré par François Hollande ( et fait décoller les ventes de l’ouvrage), le champion de la droite pourrait-il à nouveaux puiser dans les étals des librairies pour nourrir ses attaques ? En citant Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait*, pour tacler le candidat d’En Marche ! sur ses liens avec François Hollande ou encore Marine est au courant de tout… ** pour faire diversion en parlant des affaires de la candidate d’extrême droite.

Le Pen : Une chanson ?

Lors du débat du 20 mars, la candidate du Front national avait dégainé un graphique pour appuyer sa critique de l’euro.

Le pronostic de 20 Minutes : Cette fois, puisque selon son entourage ce débat à 11 s’apparente à « une émission de variétés pour faire le buzz », Marine Le Pen pourrait pousser la chansonnette pour répondre aux journalistes. Ce ne serait pas la première fois, elle a déjà chanté du Dalida à l’antenne, et du Sylvie Vartan.

Cet article serait incomplet si l’on ne citait pas Nicolas Dupont-Aignan, adepte du happening, Emmanuel Macron, qui selon un proche cité par Le Parisien « travaille à être concis », François Asselineau dont l’entourage répond à 20 Minutes que « sa stratégie est secrète », et Philippe Poutou qui fait souvent preuve d’humour dans sa communication. On a hâte d’être à ce soir.

 

* Anne Fulda, Plon, 2017.

** Mathias Destal et Marine Turchi, Flammarion, 2017.