Présidentielle: Le baromètre des sympathisants... En mars, Mélenchon remonte, Le Pen et Fillon stables et Hamon décroche

MARS Cinq sympathisants nous donnent leurs impressions sur la campagne de leur candidat…

Coralie Lemke

— 

Les sympathisants scrutent la campagne menée par leurs candidats.
Les sympathisants scrutent la campagne menée par leurs candidats. — CHAMUSSY/WITT/HARSIN/SIPA

Ils soutiennent chacun un candidat différent. Chaque mois, cinq sympathisants décryptent avec nous l’actualité de leur candidat. Temps forts, faiblesses, capacité à passer le 1er tour de l’élection présidentielle… Anthony, Jacqueline, Cédric, Jean-Baptiste R. et Jean-Baptiste P. livrent leurs impressions jusqu’au premier scrutin.

>> A lire aussi : Présidentielle: Le baromètre des sympathisants... En février, Le Pen et Macron en tête, Hamon à la traîne

Mars : le baromètre des sympathisants
Create line charts

Jean-Baptiste P. soutient Jean-Luc Mélenchon

Il a prévu de voter pour Jean-Luc Mélenchon. Le jeune monteur-réalisateur, un temps tenté par le vote blanc, avait d’abord soutenu Philippe Poutou (PC) en 2012, avant de reporter sa voix sur François Hollande.

Son point sur l’actualité de Jean-Luc Mélenchon

« Tout va bien pour lui. Il y a quelque chose qui se passe, un véritable effet boule de neige. Jean-Luc Mélenchon est en train de décoller. A tel point qu’en lui demandant de se ranger derrière lui, Benoît Hamon se ridiculise. Tout le monde voit bien que c’est Hamon qui devrait rejoindre Mélenchon. J’avoue que quand j’ai vu les manifestants chanter La Marseillaise lors de son meeting place de la République, je me suis demandé ce qu’il faisait. Mais ils ont ensuite enchaîné sur L’Internationale et ça m’a rassuré. Les symboles sont très importants en politique. »

La principale difficulté du moment

« Il va falloir qu’il réussisse à faire le grand écart entre Hamon et le NPA. Je me demande comment il va réussir à se positionner pour aller chercher leurs voix. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 6/10

« Il est parti en campagne depuis longtemps. Depuis les manifestations contre la loi travail. Je pense qu’il a un électorat déjà bien assis. »

>> A lire aussi : Tweets, pétitions, sondages... Les partisans d'une alliance Hamon-Mélenchon investissent le Web

Jean-Baptiste R. soutient Benoît Hamon

Jean-Baptiste R. est un jeune ingénieur procédés fraîchement diplômé et à la recherche d’un emploi. Il se dit « de gauche, depuis toujours » et a toujours voté soit pour le Parti Socialiste soit pour les Verts.

Son point sur l’actualité de Benoît Hamon

« Bon là, c’est un peu la cata. Son meeting de Bercy a pourtant été très réussi. Je ne sais pas ce qu’il lui manque. Il est entouré d’Anne Hidalgo, de Martine Aubry, de Christiane Taubira. C’est une bonne base de soutien. Ça me conforte dans l’idée que c’est bien un candidat de la gauche.

En plus, comme tous les anciens membres du gouvernement, comme Manuel Valls ou Jean-Yves le Drian rejoignent Emmanuel Macron, on ne peut plus l’accuser de devoir assumer le bilan catastrophique du gouvernement Hollande. Mais étant donné qu’il est tellement en décrochage dans les sondages, je mise sur une surprise totale, à la Trump ou à la Fillon. »

La principale difficulté du moment

« C’est Jean-Luc Mélenchon, qui lui fait de l’ombre. Il l’a doublé dans les intentions de vote. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 2/10

« Je dois avouer que, pour l’instant, je perds espoir. »

>> A lire aussi : Ça donne quoi le meeting de Hamon à Bercy sur l'échelle du «discours du Bourget»?

Cédric soutient Emmanuel Macron

Cet étudiant à l’Ecole des mines de Douai, également entrepreneur, est en train de créer une start-up dans la technologie verte. Macron « incarne exactement » ce qu’il recherche chez un homme politique.

Son point sur l’actualité d’Emmanuel Macron

« Lors du dernier baromètre, on parlait de François Bayrou qui venait de rallier le candidat. Il s’en est passé des choses depuis ! Beaucoup de politiques ont officialisé leur soutien, comme Jean-Yves le Drian qui nous donne beaucoup de crédibilité sur le thème de la sécurité.

Je stressais beaucoup pour le débat télévisé avec les quatres autres principaux candidats mais j’ai aussi trouvé Emmanuel Macron très bon, surtout face à Marine Le Pen qui le pointait du doigt. A chaque attaque un peu déguisée, il répondait du tac au tac. »

La principale difficulté du moment

« La question se pose de savoir comment garder une ligne politique claire avec des soutiens qui vont de Robert Hue aux sarkozystes. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 9/10

« Aujourd’hui, ça me semble clair qu’il sera présent au second tour. S’il a un accident de parcours, ce serait une catastrophe. Pour l'instant, c’est le seul qui peut faire barrage au FN.

>> A lire aussi : QUIZ. Qui a rejoint, ou pas, Emmanuel Macron?

Jacqueline soutient François Fillon

Elle habite la banlieue de Besançon. Cette ancienne infirmière, « issue d’une famille pauvre », retraitée depuis un an, a cru « dur comme fer » en Nicolas Sarkozy. Son soutien s’est reporté sur François Fillon dès 2012.

Son point sur l’actualité de François Fillon

« Je suis allée sur les marchés pour tracter pour le candidat. On m’a dit : « Vous n’avez pas honte de soutenir un escroc ? ». C’est sûr, les costumes et les emplois fictifs, il aurait mieux valu qu’il n’y touche pas. Pour moi, ce n’est qu’un péché véniel. Je me dis que les Français ont une grande faculté d’oubli. D’ailleurs, la triple mise en examen de sa femme, je m’y attendais. »

La principale difficulté du moment

« Ce sont les opportunistes autour de lui qui se macronisent, comme Dominique Perben. Des gens en bout de carrière qui ne veulent pas perdre leur pouvoir. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 5/10

« Pour moi, il a une chance sur deux d’être au second tour face à Marine Le Pen. Ce sera lui ou Emmanuel Macron. »

>> A lire aussi : Affaire Fillon: Que reproche la justice à Penelope, l'épouse du candidat de la droite?

Anthony soutient Marine Le Pen

D’abord intéressé par l’extrême gauche, cet étudiant en classe préparatoire économique et commerciale se dit déçu par Jean-Luc Mélenchon. Il a décidé de soutenir le Front national.

Son point sur l’actualité de Marine Le Pen

« Au vu de ses meetings à Metz et à Lille, je me dis que Marine Le Pen a une base solide d’électeurs. Pareil pour le débat qui a eu lieu entre les cinq principaux candidats. Je l’ai trouvée très à l’aise. »

La principale difficulté du moment :

« Les banques ne veulent pas lui prêter d’argent car ils ne lui font pas confiance. Elle est obligée de faire des emprunts à l’étranger. Pour moi, on l’empêche de faire campagne correctement. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 9/10.

« Elle va passer au second tour sans problème. Pour la présidence, ça va être plus compliqué, surtout face à un Emmanuel Macron dont la cote, un peu sous-estimée, continue de monter. »

>> Quel candidat à l’élection présidentielle correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.