Présidentielle: Fillon dément avoir touché 50.000 dollars pour mettre en relation un homme d'affaires libanais et Poutine

POLITIQUE Le candidat s'est exprimé ce jeudi lors de « L'Emission politique »...

T.L.G. avec AFP
— 
François Fillon sur le plateau de «L'Emission politique», le 23 mars 2017.
François Fillon sur le plateau de «L'Emission politique», le 23 mars 2017. — Capture d'écran

François Fillon  a démenti ce jeudi sur France 2 avoir touché 50.000 dollars via sa société 2F, comme l'affirme Le Canard Enchaîné, pour mettre en relation un homme d'affaires libanais et Vladimir Poutine.

« Bien sûr que non », a déclaré le candidat à la droite à la présidentielle dans « L'Emission politique », interrogé sur cette accusation. C'est « un mensonge éhonté », a-t-il assuré, expliquant avoir « effectué un travail de conseil pendant des mois » pour que l'entreprise «Future Pipe Industries» (FPI) « s'implante », sans plus de précision.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Présidentielle: «J'ai rendu les costumes», dit François Fillon à propos des cadeaux de Robert Bourgi

Les révélations de l’hebdomadaire satirique avaient déjà été formellement démenties par l’entourage du candidat à l'AFP: « 2F n’a jamais été rémunéré ni par l’Etat russe, ni par une entreprise privée de ce pays. 2F n’a jamais conclu non plus de contrat avec le groupe Total. Les soupçons de conflit d’intérêts sont donc dénués de tout fondement. Le Canard enchaîné n’apporte d’ailleurs aucun élément à l’appui de ses accusations. »