Présidentielle: L'auteur du livre cité par François Fillon dément les propos du candidat

POLITIQUE Les temps forts de «l'Emission politique» avec François Fillon, candidat Les Républicains à la présidentielle, ce jeudi soir sur France 2...

A.-L.B. avec T.L.G
— 
François Fillon sur le plateau de «L'Emission politique», le 23 mars 2017.
François Fillon sur le plateau de «L'Emission politique», le 23 mars 2017. — Capture d'écran

L'ESSENTIEL

  • Candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon est l'invité du programme politique de France 2 ce jeudi soir.
  • Accusé depuis fin janvier de pratiques douteuses depuis des décennies, mis en examen pour des emplois présumés fictifs, malmené dans son camp, François Fillon a réussi à imposer sa candidature début mars, après un rassemblement au Trocadéro et l'annonce d'Alain Juppé renonçant à être un recours.
  • A propos de sa mise en examen, François Fillon a dénoncé le 22 mars sur franceinfo une «machination» avec «des fuites organisées par les services de l'Etat».

A LIRE AUSSI

 

23h12 : Fin de l'émission

Merci d'avoir suivi ce live avec nous. A venir sur 20minutes.fr, la synthèse de cette soirée riche en déclarations chocs, accusations et démentis...

23h08 : Sur France Info, le journaliste Didier Hassoux dément avoir dit ce que Fillon lui fait dire dans son livre

Le journaliste auteur du livre Bienvenue Place Beauvau, Police: les secrets inavouables d'un quinquennat a démenti ce soir les propos de François Fillon sur France info. Didier Hassoux, dont l'ouvrage a été cité par François Fillon comme prouvant l'existence d'un «cabinet noir» s'agace sur franceinfo : «On sent quelqu'un qui est aux abois ! C'est étonnant !»





 

23h07 : Dernier billet humoristique de la journaliste Charline Vanhoenacker


 

22h55 : François Hollande «condamne avec la plus grande fermeté» les propos de Fillon

Selon un communiqué de l'Elysée, François Hollande «condamne avec la plus grande fermeté les allégations mensongères» de François Fillon. «Sur les affaires particulièrement graves concernant François Fillon, parce qu'elles touchent à l'intégrité et à l'exemplarité, le président de la République n'en a été informé que par la presse. Le seul scandale ne concerne pas l'Etat, mais une personne qui aura à en répondre devant la justice. Les propos de François Fillon, qui s'ajoutent aux révélations des dernières semaines, n'ont donc aucun fondement et provoquent un trouble insupportable à la campagne présidentielle qui appelle dignité, sérénité et responsabilité»

22h48 : «200.000 immigrés arrivés en France entre 2007 et 2012» soit un million sur le quinquennat, affirme Steeve Briois

DESINTOX . FAUX

Le maire Front national de Henin-Beaumont se trompe à propos des arrivées en cinq ans (2007-2012). Selon l'Insee, «De 2006 à 2013, le solde migratoire total de la France a diminué, passant de + 112 000 à + 33 000 personnes, le nombre de départs ayant progressé plus vite que le nombre d’entrées. Ce constat tient principalement à l’augmentation du nombre de personnes nées en France partant pour l’étranger».

22h43 : L'équipe de Najat Vallaud Belkacem, la ministre de l'Education nationale, twitte sur les «mensonges» de Fillon

Sur Twitter, l'équipe de la ministre écrit «Fillon et l'Histoire #LEmissionPolitique le mensonge de la disparition de périodes historiques» avec un autre tweet révélant que l'enseignement sur Clovis et Charlemagne se fait en CM1.



Alors que la socialiste estime qu'en Allemagne, François Fillon ne serait pas candidat, il répond: «en Allemagne, je n'aurais pas été mis en examen, parce que la justice ne se conduirait pas comme ça, et parce qu'il n'y a pas de cabinet noir en Allemagne. Madame Merkel, elle ne manipule pas.»

22h40 : Echange avec Aurélie Filippetti

La députée PS, porte-parole du candidat Benoît Hamon, estime tout d'abord que François Fillon est le «candidat des riches». «Votre programme est très dur avec les plus faibles de nos citoyens, et il est très faible, très complaisant, avec les puissants», juge Aurélie Filippetti. 





 

22h32 : Question sur le candidat Emmanuel Macron, qui a reçu plusieurs soutiens ces derniers jours

«On n'arrivera pas à faire une majorité entre Alain Madelin et Robert Hue», estime François Fillon. «Plus le temps passe, plus il devient le candidat socialiste. On voit bien que le glissement est en train de se produire. Il ne peut pas gouverner le pays, parce qu'il n'aura pas de majorité pour le faire». 



 

22h23 : Echange avec Steeve Briois, maire FN d'Hénin-Beaumont, à propos de l'immigration

Steeve Briois est aussi vice-président du Front national. François Fillon souhaite réduire drastiquement l'immigration légale, et promet de combattre durement l'immigration clandestine. Des promesses rejettées par Steeve Briois qui n'y croit plus. «Tout ça, c'est du blabla», lance l'élu FN à François Fillon. «Marine Le Pen fait des discours, mais il n'y a pas de mesures»

Affaires: François Fillon «met en cause» François Hollande et dénonce un «scandale d'Etat»


 

22h14 : Echange avec Mireille Robin, chômeuse depuis 2013 en Ille-et-Vilaine

«L'assistanat est un piège» dit Fillon dans une séquence vidéo. Mireille Robin évoque ses difficultés pour trouver un nouvel emploi stable, alors qu'elle est au chômage depuis 4 ans.

François Fillon souhaite «positiver» la période de chômage et la mettre à profit pour faire une formation.

22h11 : «On a supprimé Jeanne d'Arc» des manuels d'histoire, avance François Fillon

DESINTOX . FAUX

Jeanne d’Arc est abordée principalement en cinquième, au travers du thème « Société, Eglise et pouvoir politique dans l’Occident féodal ». Lire l'article ci-dessous



 

22h07 : Echange avec Florence de Cock, prof en Ile-de-France, sur l'écriture des manuels d'histoire (critiqués par Fillon) «Je demande qu'il y ait une commission d'académiciens qui donnent son avis. Il s'agit d'enjoliver l'histoire (...) il s'agit d'apréhender l'histoire (...) et que le premier contact à l'histoire les rendent fiers» dit le candidat qui souhaite que les petits Français «se sentent les héritiers de cette histoire».
22h03 : Vidéo sur des propos de François Fillon à propos du «racisme anti-français»

Question sur la radicalisation des propos de François Fillon

22h00 : Echange tendu entre Christine Angot et François Fillon

«Vous osez me traiter de malhonnête?» demande Fillon

-Oui j'ose» lance Angot. 



«On est dans un pays de droit ce n’est pas parce qu’un journal a décidé de m’accuser que je suis coupable et je ne le suis pas» dit François Fillon.

«Est-ce que nous faites un chantage au suicide?» interroge Christine Angot, furieuse. François Fillon estime qu'il y a deux poids deux mesures, évoquant le coiffeur de François Hollande.«Moi aussi je dis la vérité». 



 

21h50 : «Je n'ai jamais dit que l'on baisserait de 20 milliards d'euros les dotations»

DESINTOX

En septembre 2016, lors de sa présentation du cadrage financier de son programme, François Fillon dressait la liste des réductions des dépenses publiques, et notamment «trente milliards d’économies sont attendues du côté de l’État, contre 20 milliards d’euros pour les collectivités territoriales.» 



 

21h54 : L'invité mystère, c'est l'écrivaine Christine Angot

«Vous ne vous êtes pas retiré, vous êtes là. Si vous êtes président, vous serez un président en qui une large partie de la population n'aura pas confiance», commence l'écrivaine.

21h50 : «Je n'ai jamais dit que l'on baisserait de 20 milliards d'euros les dotations»

Le programme de réduction des dotations aux collectivités étaient initialement de 20 milliards d'euros dans son programme, avant que François Fillon nuance son programme hier devant l'association des maires de France, où il a évoqué 7,5 milliards d'euros. Sur le plateau de France 2, François Fillon explique pourtant: «Je n'ai jamais dit qu'on baisserait de 20 milliards les dotations. J'ai dit qu'il fallait que la sphère des collectivités locales fasse 20 milliards d'économies»

21h46 : Reportage à l'hôpital pour illustrer sa proposition d'un passage à 39 heures (contre 35h actuellement)
21h41 : «Oui je suis pour la clause Molière»

KESAKO?

Cette mesure vise à imposer le français sur le chantier et lutter contre le recours aux travailleurs détachés non déclarés…



François Fillon est pour cette clause car, selon lui, «c’est une manière de faire pression sur l’Union européenne pour que la révision de la directive soit plus rapide et aille beaucoup plus loin»
21h37 : Question sur Lafarge, qui participe à la construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique

«Je suis totalement contre ce mur. C'est difficile d'empêcher une entreprise qui fabrique du ciment d'aller construire un mur. Lafarge prend ses décisions» dit le candidat qui affirme qu'«il ne faut pas être hypocrite» «quand on vend des armes à l'Arabie saoudite»

21h35 : Les questions sur le programme économique

François Fillon souhaite mettre «de l'oxygène» dans l'économie française. «Mon programme (...) peut permettre de créer le plus d'emplois dans le pays, plus d'1,5 million», argue le candidat, notamment dans les services à la personne. François Fillon souhaite aussi réformer le statut d'auto-entrepreneur.

21h34 : Qui est Robert Bourgi, le généreux ami de François Fillon?


 

«Il faut que nous soyons épaulés par d'autres pays européens» pour mener des opérations extérieures, notamment en Afrique, dit François Fillon

 

EXPLICATION

Contrairement à ce que dit François Fillon, l'Allemagne a renforcé sa présence au Mali. La France, intervenue en 2013 pour chasser les jihadistes du nord du pays, n'a de cesse de réclamer depuis davantage d'engagement européen contre le terrorisme au Sahel, une menace pour la sécurité qui s'étend jusqu'au nord de la Méditerranée.

L'Allemagne, qui a répondu à l'appel au lendemain des attentats de Paris en novembre 2015, est désormais l'une des nations phares de la Minusma, forte de 12.000 hommes. Cet engagement s'inscrit aussi dans une volonté de Berlin d'assumer plus de responsabilités au plan international.

21h22 : «Une machination» «des services de l'Etat»

«Des journaux reçoivent des documents 48h après des perquisitions dans mes bureaux», accuse François Fillon qui parle d'une «machination» orchestrée par les «services de l'Etat». «Je vais mettre en cause le président de la République», avance le candidat qui souhaite une enquête sur le président... ce qui est techniquement impossible à cause de l'immunité du chef de l'Etat.

«Il y a un livre qui sort ces jours-ci, dont j'ai pu lire les bonnes feuilles, qui a été écrit par des journalistes qui sont très loin d'être mes amis puisque deux d'entre eux sont des journalistes du Canard enchaîné», dit Fillon.

«C'est un livre [Bienvenue Place Beauvau, Police: les secrets inavouables d'un quinquennat] sur le ministère de l'Intérieur et la place Beauveau, qui, en 250 pages, explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéressent à son bureau, ce qui est d'une illégalité totale, comment il est branché directement sur Bercy, sur Tracfin, sur les informations qui lui sont apportées en permanence, comment il est au courant des moindres faits, des moindres filatures, y compris concernant son ancien Premier ministre Manuel Valls», a-t-il expliqué.

Selon lui, «on cherchait un cabinet noir, on l'a trouvé, en tout cas, à travers ces allégations».

«Moi, ce soir, solennellement, je demande qu'il y ait une enquête d'ouverte sur les allégations qui sont portées dans ce livre, parce que c'est un scandale d'Etat».

«Si ce qui est écrit dans ce livre est vrai, je pense que dans l'histoire récente de la Ve République, un chef d'Etat n'est jamais aussi loin dans l'illégalité, la prise de pouvoir sur des services sur lesquels il ne devrait pas avoir autorité», a-t-il également affirmé.

21h20 : Vidéo sur les déclarations de François Fillon qui souhaite une République honnête voire irréprochable

«Je suis honnête. J'ai pu faire des erreurs, j'en ai confessé une. Je suis profondément honnête» qui refute tout conflit d'intérêt. Et ajoute: «Le fait de faire travailler ma famille a surpris mes collègues? Alors qu'ils sont des centaines à le faire?»



 

21h19 : «J'ai un patrimoine moins important que Jean-Luc Mélenchon» répond Fillon quand on lui demande s'il est un homme d'argent
21h16 : A propos de Robert Bourgi qui lui a offert des costumes

Robert Bourgi, François Fillon dit : «Très vieil ami, depuis plus de 20 ans». «J'ai eu tort de les accepter, j'ai fait une erreur de jugement, je les ai rendus». Ces vêtements: «Oui, je les ai porté».

 

Qui est le généreux ami libanais de Fillon?


 

21h10 : «Etes-vous un homme d'argent?»

David Pujadas explique ne pas vouloir «parler des affaires judiciaires» 



'Ca fait deux mois que la presse déverse des torrents de boue« »Est-ce que une seule fois on a remis en cause (...) mon honnêteté?« Et à deux mois de la présidentielle, je deviens un personnage sulfureux (...) C'est l'image véhiculée par la presse depuis deux mois.» dit le candidat qui évoque l'ancien Premier ministre Pierre Bérégovoy, qui s'est suicidé en 1993. «Mon honneur et celui de mon épouse sont intacts». 



A propos de son activité de conseil, «vous ne trouverez pas une seule décision de parlementaire qui soit influencée» par une activité privée.  



«Un mensonge éhonté» dit François Fillon à propos de la mise en relation entre un homme d'affaires libanais et Vladimir Poutine, qui lui aurait valu 50.000 euros selon le Canard enchaîné. 

21h03 : La France doit-elle se retirer des théâtres d'opérations à l'extérieur?
«On ne peut plus être les gendarmes du monde (...) On n’en a ni la dimension ni la légitimité». «Il faudrait que nous soyons épaulés par d'autres pays européens», déplore le candidat, avant d'être contredit par David Pujadas. François Fillon souhaite augmenter le budget de la Défense française, mais ne précise pas de sommes. Il souhaite une alliance européenne de défense, et souhaite que l'Allemagne pousse à 2% de PIB son budget défense, et ne se concentre pas seulement sur la logistique.

Il rappelle sa proposition à propos des terroristes, à savoir la déchéance de la nationalité française.

 

 

21h01 : Questions d'actualité sur l'attaque à Londres hier, et l'attaque à l'aéroport d'Orly le 18 mars

François Fillon: «C'est la démonstration que nous allons mener une guerre pour longtemps», avant d'évoquer le «totalitarisme islamique» qu'il souhaite «éradiquer».

>> Pour suivre notre live sur l'attaque à Londres, c'est ici

21h : Bim, ça commence bien avec un tacle contre le journaliste

Quand le journaliste lui demande : «Vous avez votre portable avec vous?» François Fillon répond: «Je ne reçois jamais de SMS pendant les émissions». «Encore une calomnie supplémentaire». Et bim, ça commence bien l'ambiance

20h58 : C'est parti !!
20h53 : Les soutiens du candidat dans les gradins

Pause "selfie" pour les fidèles de François Fillon, comme Jérôme Chartier, Valérie Boyer, François Baroin, ou encore Bernard Accoyer qui poste une photo sur Twitter. 



 

Envoyez-nous vos commentaires et questions ci-dessous, on vous y répondra au mieux et au plus vite
20h47 : L'ancien ministre socialiste Aurélie Filippetti va débattre avec François Fillon

Aurélie Filippetti est députée de Moselle, ancienne ministre de la Culture (2012-2014), et est porte-parole du candidat socialiste Benoît Hamon à la présidentielle.



 

Bienvenue dans le nouveau live de 20 Minutes, consacré à la soirée politique de ce jeudi

Empêtré dans des affaires, notamment d'emplois présumés fictifs au profit de sa famille, le candidat de la droite à la présidentielle François Fillon est l'invité de «l'Emission politique» ce jeudi soir sur France 2. Il vient y parler de son programme, mais aussi se défendre des affaires qu'il considère comme une «machination», avec «des fuites organisées par les services de l'Etat».

Ce jeudi, François Fillon s'est fait remarquer: tous les prétendants à l'Élysée, sauf lui, ont pris une série d'engagements auprès de l'ONG anti-corruption Transparency. Son entourage a cependant précisé qu'il le ferait prochainement.