Présidentielle: Le baromètre des sympathisants... En février, Le Pen et Macron en tête, Hamon à la traîne

FEVRIER Cinq sympathisants nous donnent leurs impressions sur la campagne de leur candidat…

Coralie Lemke

— 

Les sympathisants scrutent la campagne menée par leurs candidats.
Les sympathisants scrutent la campagne menée par leurs candidats. — CHAMUSSY/WITT/HARSIN/SIPA

Ils soutiennent chacun un candidat différent. Chaque mois, cinq sympathisants décryptent avec nous l’actualité de leur candidat. Temps forts, faiblesses, capacité à passer le 1er de l’élection présidentielle… Anthony, Jacqueline, Cédric, Jean-Baptiste R. et Jean-Baptiste P. livrent leurs impressions jusqu’au premier scrutin.

Février: le baromètre des sympathisants
Create bar charts

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Baptiste P. a prévu de voter pour Jean-Luc Mélenchon. Le jeune monteur-réalisateur, un temps tenté par le vote blanc, avait d’abord soutenu Philippe Poutou (PC) en 2012, avant de reporter sa voix sur François Hollande.

Son point sur l’actualité de Jean-Luc Mélenchon : « Quand je vois qu’il a posté une vidéo de 5h30 pour détailler son programme, je me dis que c’est du concret. Je suis convaincu par les idées d’extrême gauche et je suis content que Jean-Luc Mélenchon soit là pour les porter. Il fait une bonne campagne pour le moment, avec notamment ses vidéos Youtube. Il est un peu à l’arrache, ça me parle. A côté de ça, il a bien fait de ne pas s’allier à Benoît Hamon. Même si c’est un frondeur, il reste le candidat du PS et doit assumer le bilan de Hollande. Moi, le Parti socialiste, je m’en méfie beaucoup. »

La principale difficulté du moment : « Ses opérations de communication ne convainquent peut-être pas tout le monde. Au fond, pas grand monde ne tient 5h30 devant un écran pour regarder un programme. Je comprends que ça puisse effrayer. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 5/10. « Il est parti en campagne depuis longtemps. Depuis les manifestations contre la loi travail. Je pense qu’il a un électorat déjà bien assis. »

>> A lire aussi : Présidentielle: Sur YouTube, Jean-Luc Mélenchon chiffre son plan de relance économique

Benoît Hamon

Jean-Baptiste R. est un jeune ingénieur Procédés fraîchement diplômé et à la recherche d’un emploi. Il se dit « de gauche, depuis toujours » et a toujours voté soit pour le Parti Socialiste soit pour les Verts.

Son point sur l’actualité de Benoit Hamon : « Je suis content de voir qu’il va au contact des Français. Il multiplie les déplacements et a lancé l’idée d’un conseil citoyen. Sa campagne est aussi marquée par le ralliement de Yannick Jadot. C’est une bonne chose même si ce parti a perdu beaucoup d’électeurs. »

La principale difficulté du moment : « J’ai l’impression qu’il peine à trouver son électorat. J’ai bien peur qu’il ne passe pas le premier tour, face à une Le Pen ou à un Macron qui prennent beaucoup de poids. Ça lui serait profitable que Macron prenne du plomb dans l’aile. Je pense que beaucoup de voies se reporteraient sur Hamon parce que tous les deux sont progressistes. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 3/10. « Pour l’instant, je ne suis pas très optimiste. »

>> A lire aussi : Présidentielle: Hamon «confiant et optimiste» sur un accord avec Jadot

Emmanuel Macron

Cédric est à la fois étudiant à l’Ecole des mines de Douai et entrepreneur. Il est en train de créer une entreprise dans la technologie verte. Macron « incarne exactement » ce qu’il recherche chez un homme politique.

Son point sur l’actualité d’Emmanuel Macron : « J’ai vu son premier gros meeting, celui où il perd sa voix à la fin. A ce moment-là, je me suis dit qu’il était très sincère. Les deux polémiques qui l’ont concerné récemment, celle sur la colonisation et celle sur la Manif pour tous m’ont un peu attristé. Ses propos ne me choquent pas mais j’imagine que ça a dû en refroidir certains. En revanche, l’alliance avec François Bayrou est ce qui lui est arrivé de mieux. C’est un soutien de poids pour lui et ça lui donne de la crédibilité. »

La principale difficulté du moment : « Son manque d’expérience. Il lui manque une image de présidentiable. Un problème que n’a pas François Fillon par exemple. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 8/10. « Je le vois bien devancer Fillon. D’ici là, il me tarde de le voir en face-à-face lors de débats politiques. »

>> A lire aussi : «Bayrou, c'est plus une girouette, c'est un ventilateur»

François Fillon

Jacqueline habite la banlieue de Besançon. Cette ancienne infirmière, « issue d’une famille pauvre », retraitée depuis un an, a cru « dur comme fer » en Nicolas Sarkozy. Son soutien s’est reporté sur François Fillon dès 2012.

Son point sur l’actualité de François Fillon : « Il essaye de faire repartir sa campagne en insistant sur le fond de son programme. Son agenda est toujours bien rempli, il enchaîne les rencontres et les meetings, ce qui est bon signe. Impossible de le remplacer par Gérard Larcher ou François Baroin. Personne n’en veut, ils ont toutes les chances de perdre. »

La principale difficulté du moment : « Il ne sait pas se défendre. Il devrait être plus vindicatif mais ce n’est pas dans sa nature. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 6/10. « Je me dis qu’il a quand même remporté la primaire des Républicains avec un score qui m’avait moi-même étonnée. »

>> A lire aussi : Présidentielle: Fillon doit «prendre davantage en compte» les électeurs de droite et du centre, estime Juppé

Marine Le Pen

Anthony, étudiant en classe préparatoire économique et commerciale. D’abord intéressé par l’extrême gauche, il se dit déçu par Jean-Luc Mélenchon et a décidé de soutenir le Front National.

Son point sur l’actualité de la candidate : « Marine Le Pen est en bonne posture. Elle a mené plusieurs meetings, comme à Lyon. Elle a aussi présenté ses 144 engagements. On voit qu’elle a un programme complet. Je la trouve très sûre d’elle. Elle a d’ailleurs été très ferme au Liban, lorsqu’elle a refusé de porter le voile. »

La principale difficulté du moment : « Les soupçons d’emploi fictif qui pèsent sur elle. Elle se débrouille et se défend plutôt bien. Mais heureusement, cette rumeur marque beaucoup moins au sein de l’opinion publique que celles qui concernent François Fillon. »

Sa note de confiance pour le 1er tour : 9/10. « Tout le monde la donne gagnante au premier tour. Mais peu importe qui est face à elle, toutes les forces vont s’unir contre nous. »

>> A lire aussi : Assistants parlementaires du FN: Qui est Catherine Griset, la cheffe de cabinet mise en examen de Marine Le Pen?