Législatives: Le PCF appelle à «une riposte immédiate» avant «l'été des mauvais coups»

LEGISLATIVES Le Parti communiste français a obtenu onze sièges dimanche au second tour des élections législatives…

N. Se. avec AFP

— 

Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent s'exprimait à Paris à l'occasion du lancement de la campagne des législatives le 11 mai 2017.
Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent s'exprimait à Paris à l'occasion du lancement de la campagne des législatives le 11 mai 2017. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Ne pas perdre une minute. Le Parti communiste français (PCF), qui a obtenu onze sièges de députés, a appelé dimanche à « une riposte immédiate » avant « l’été des mauvais coups » sur la législation du travail.

>> A lire aussi : Réforme du travail: Le projet de loi autorisant les ordonnances examiné en Conseil des ministres le 28 juin

La « majorité écrasante » dont va disposer Emmanuel Macron « ne correspond à aucune majorité dans le pays, ni chez les salariés, ni chez les jeunes et les privés d’emplois », a estimé le PCF dans un communiqué. « C’est inquiétant. Nous appelons à une riposte immédiate la plus large possible pour empêcher que l’été soit celui des mauvais coups », a ajouté le parti. « Dès cet été, les députés d’En Marche ! vont être sommés d’obéir au doigt et à l’œil au président et au Premier ministre pour leur donner les pleins pouvoirs, au service des milieux financiers et du Medef, pour casser le Code du travail par ordonnances et liquider des acquis que le mouvement progressiste et populaire a gagnés dans notre pays de haute lutte », a averti le PCF.

Son secrétaire national, Pierre Laurent, a annoncé que « onze communistes iront à l’Assemblée nationale ». Un groupe parlementaire nécessitant 15 élus, le PCF a assuré que ses députés « travailleront dès cette semaine à constituer ce groupe » avec d’autres. Des décisions seront prises dès le Conseil national de vendredi et samedi, a ajouté le parti.

Le PCF a fait moins bien que Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise, avec qui il n’avait pas réussi à trouver d’accord avant les législatives. Le nouveau député des Bouches-du-Rhône a annoncé dimanche soir que son mouvement disposerait bien d’un groupe parlementaire à l’Assemblée. D’après les projections, 16 députés France insoumise feraient leur entrée au Palais-Bourbon.