Résultats législatives 2017: Jean-Luc Mélenchon gagne son pari à Marseille et prépare déjà l'après

POLITIQUE Le chef de file de La France Insoumise a été élu député de la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône...

Mathilde Ceilles
— 
Jean-Luc Mélenchon le 18 juin 2017
Jean-Luc Mélenchon le 18 juin 2017 — Anne-Christine Poujoulat
  • Le candidat de la France Insoumise affrontait la LREM Corinne Versini
  • Il fait partie des candidats de la France Insoumise qui accède à l'Assemblée nationale

Dès 20 heures ont retenti les premières explosions de joie. Sur l’écran de la petite télévision dans le QG de Jean-Luc Mélenchon, une salle de Docks du Sud à Marseille à la chaleur étouffante, les militants de la France Insoumise viennent d’apprendre les premières estimations du second tour des élections législatives.

Une quinzaine de sièges serait remportée par La France Insoumise selon les premières estimations. En quelques minutes, une salve d’applaudissements se propage dans la salle.

>> A lire aussi : VIDEO. Résultats Législatives 2017: Majorité absolue pour les députés de Macron à l’Assemblée nationale, moins large que prévue

« On a un groupe ! On a un groupe ! »

« Après Ruffin, on apprend que Corbière est élu, les bonnes nouvelles s’enchaînent ! ». Venue de Cannes spécialement pour l’occasion, Maddy affiche un grand sourire sur les lèvres. « On a un groupe ! On a un groupe ! ». « Je vous l’avais dit que La France Insoumise, c’est du sérieux, ajoute son amie Lysianne. Les autres siégeront en divers gauche ! »

« On va pouvoir avoir la parole et ne pas parler tous les quatre matins », tente de se réjouir Pierre, qui aurait aimé avoir plus de députés à l’Assemblée. Une bière à la main, le psychanalyste Gérard Miller est venu exprès de Paris pour « vivre un moment historique ».

>> A lire aussi : Législatives: «Je me retirerai de la politique les deux pieds devant!»... Mélenchon répond à nos lecteurs

Il faut dire que La France Insoumise vit là une première à plus d’un titre. C’est déjà sa première participation à une élection législative. C’était aussi et surtout pour Jean-Luc Mélenchon un scrutin en forme de pari : celui de se faire élire dans cette quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône, celle du baron socialiste local Patrick Mennucci, solidement implanté, et où il affrontait pour ce second tour la référente départementale de LREM Corinne Versini.

>> A lire aussi : Législatives: Les bureaux de vote sont particulièrement vides...

Première élection comme député

Le sourire est sur les lèvres, l’attente dans les yeux des militants quand Jean-Luc Mélenchon foule enfin l’estrade. Chacun attend la confirmation de la nouvelle qui les a réunis en ce dimanche soir : le candidat aux législatives entrerait pour la première fois à l’Assemblée nationale en tant que député.

C’était sans compter sur la capacité de Jean-Luc Mélenchon à ménager le suspense. Dans un court discours, c’est d’abord le chef de la France insoumise qui parle, voyant en l’abstention une réserve potentielle de militants déçus par le système actuel.

Quid de Jean-Luc Mélenchon himself alors ?

Le second tour des législatives est sur le point de se clore que déjà, Jean-Luc Mélenchon prépare l’après. « J’appelle à la constitution d’un front populaire social, politique et culturel », lance-t-il sur l’estrade, entre deux « Résistance » des militants présents. Il s’agit déjà de structurer le jeune mouvement qui, selon le JDD, se chercherait un local dans la cité phocéenne. « J’informe le nouveau pouvoir que pas un mètre du terrain du droit social ne lui sera cédé sans lutte », prévient Jean-Luc Mélenchon.

Oui, mais quid de Jean-Luc Mélenchon himself alors ? Les militants retiennent leur souffle, pensant la réponse proche. Mais il n’en est rien, et rapidement, Jean-Luc Mélenchon quitte la scène. S’ensuit une scène aussi surréaliste qu’inattendue. Quelques secondes plus tard, le voilà qui revient, un grand sourire aux lèvres, et visiblement ému. « Il paraît que TF1 m’annonce élu à 60 % ». Les cris de joie s’emparent de la salle, on se serre dans les bras. Des « mercis » en trombe sont scandés. Peu après, Jean-Luc Mélenchon confirme la nouvelle sur Twitter, sans pour autant donner de scores exacts. Mais il a réussi son pari.