Résultats législatives 2017: LREM obtient 32,32% des voix, selon les résultats définitifs

LEGISLATIVES Revivez en direct le premier tour des élections législatives 2017...

F. P. avec AFP

— 

Le Président Emmanuel Macron a voté au Touquet dimanche 11 juin 2017.
Le Président Emmanuel Macron a voté au Touquet dimanche 11 juin 2017. — AFP

L’ESSENTIEL :

  • Plus de 47 millions d’électeurs sont appelés aux urnes
  • Ils devront élire leurs 577 députés parmi 7.877 candidats, âgés en moyenne de 48 ans et demi, dont un peu plus de 42 % sont des femmes
  • Ce premier tour pourrait connaître une abstention record de 48 %, du jamais vu depuis 1958. A 17h, le taux de participation était de 40,75 %, en forte baisse par rapport à 2012
  • Grande favorite du scrutin, la République en Marche ! est créditée d’environ 30 % d’intentions de vote dans les sondages

EN VIDEO :

A LIRE AUSSI :

>> Retrouvez tous les résultats circonscription par circonscription avec Légibot

>> Duels, affaires, ministres... On vous dit où sont les points chauds du scrutin

>> Quelle sera l'issue du scrutin? Découvrez les quatre scénarios possibles

>> Macron va voter en Falcon: «Peu écolo» et «cher» pointent des internautes sur Twitter

 

Ce live est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi. Rendez-vous par ici pour suivre le lendemain du premier tour en direct.

5h53 : En IDF, ballottage favorable pour la quasi-totalité des candidats REM

Manuel Valls est bien l’un des seuls à avoir sauvé sa peau. Dans la capitale, la République en marche pourrait frôler le grand chelem au second tour. Sur les 16 candidats investis par le parti du président, un d’entre eux, Sylvain Maillard, a été élu dès le premier tour et les autres arrivent largement en tête. La plupart des candidats socialistes ont été laminés.

5h40 : Ils veulent faire bloc contre la REM au second tour

Appels à un rassemblement de la droite, au sursaut de l’électorat au second tour ou à la mobilisation contre la concentration du pouvoir, pour une fois, tous les partis d’opposition sont unanimes : il faut stopper le tsunami de La République en marche.

5h14: Les tweets les plus vachards (et les plus drôles) du premier tour

Entre le craquage de Guaino, les «#légistatives2017», le bisou de Macron sur le crâne d'un sympathisant et les déceptions diverses, les internautes ont eu matière à se lâcher.

 

4h51: «Match plié» mais pas de «Macron-mania», selon les journaux français

Notre revue de presse est à lire par ici.

3h26: La grosse désillusion du FN

C’est la douche froide. Après avoir été au deuxième tour de la présidentielle, le Front national et Marine Le Pen ont subi dimanche un important revers. Florian Philippot, vice-président du parti, a reconnu une déception, Nicolas Bay un « tassement plus important » que prévu. « Les électeurs du Front ne sont pas allés voter », a tranché l’eurodéputée philippotiste Sophie Montel. « Y’en a qui sont en marche, nous on s’est mis en pause » a balancé, dépité, Jean-Lin Lacapelle. On fait le point.

3h01: Des actes de sorcellerie devant des bureaux de vote à la Réunion

Une découverte… inhabituelle. Dimanche matin, les employés municipaux de la commune de Saint-Louis, sur l’île de la Réunion, ont découvert devant plusieurs bureaux de vote « des photos d’un candidat aux élections législatives, des citrons, du safran et autres objets », « placés sur des feuilles de bananiers », rapporte le site local linfo.re. Plus d'infos par là.

2h56: Au QG de Najat Belkacem, les militants se disent «déçus» mais pas «abattus»

« Je vais arrêter de souligner son nom puisque Bonnell arrive en tête de tous les bureaux ». Une petite phrase qui en dit long. Dans les couloirs de la mairie de Villeurbanne, à l’heure de centraliser les résultats des bureaux de vote, l’identité du vainqueur du premier tour ne fait plus aucun doute. Notre reportage à lire par ici.

2h22: Les projections en sièges à l'issue du premier tour

 

2h11: «Une immense vague blanche, et non pas une vague Macron»

Sur France 3, le politologue Thomas Guénolé qualifie la forte abstention (51,29%) de «vague blanche». «Ce mode de scrutin, vraiment, ça déconne», estime-t-il sur Twitter.

 

2h00: Richard Ferrand fait la leçon aux journalistes

Le ministre de la Cohésion des territoires, en tête de sa circonscription dans le Finistère malgré son «affaire immobilière», invite les journalistes à «en prendre de la graine».

 

1h35: Résultats définitifs: En Marche! est en tête à 32,32%, la droite à 21,56%

Le FN est à 13,20%, la France insoumise et le PCF ont rassemblé 13,74% des voix, et la gauche PS-PRG-DVG 9,51%.

1h20 : Cambadélis n’oubliera pas « cette soirée où tant d’amis ont été au tapis »

« Nous nous reformulerons et reviendrons », annonce le premier secrétaire du Parti socialiste éliminé au premier tour.

 

1h15 : « Une cinquantaine » de candidats France Insoumise au second tour selon Mélenchon

Le chef de file de La France insoumise estime qu’au vu de l'« immensité de l’abstention » au premier tour des législatives, il n’y a pas de majorité pour « détruire le code du travail », prévoyant qu’une « cinquantaine » de candidats de sa formation seraient au second tour. « L’immensité de l’abstention montre qu’il n’y a pas de majorité pour détruire le code du travail, réduire les libertés publiques, ni pour l’irresponsabilité écologique, ni pour cajoler les riches », a affirmé Jean-Luc Mélenchon lors d’une allocution retransmise par les télévisions.

1h11 : Pour Gérard Collomb, le score de LREM est le « signe d’une réelle adhésion aux réformes »

Selon le ministre de l’Intérieur, qui s’exprimait depuis la place Beauvau, le succès des candidats de la République en marche est un « phénomène qui s’observe partout. Dans les métropoles, comme dans les villes moyennes, dans les zones rurales comme dans les communes de la France périurbaine, j’y vois le signe d’une réelle adhésion aux réformes qu’avec le Premier ministre et ce gouvernement, nous avons commencé à mettre en œuvre ».

00h : Henri Guaino (dissident LR), largement battu à Paris, insulte les électeurs et arrête la vie politique

Mauvais perdant ? Henri Guaino, candidat dans la 2e circonscription de Paris, a tenu des propos surprenants sur BFM TV ce dimanche soir : « L’électorat qui a voté dans la 2e circonscription de Paris aujourd’hui (…) est à mes yeux à vomir. A vomir hein, vous m’entendez bien. Entre les bobos d’un côté qui sont dans l’entre-soi (…) et leur égoïsme et puis il y a cette espèce de bourgeoisie traditionnelle de droite, celle qui va à la messe, qui envoie ses enfants au catéchisme et qui ensuite vote pour un type qui pendant trente ans s’est arrangé, a triché par tous les moyens. Voilà, c’est tout. J’ai voulu aller jusqu’au bout, je suis allé jusqu’au bout. »

 

23h53 : Angela Merkel félicite Emmanuel Macron pour le « grand succès » de son parti

La chancelière allemande Angela Merkel a félicité dimanche soir le président français Emmanuel Macron pour le « grand succès » de son parti aux élections législatives.

« Chancelière #Merkel : Mes félicitations sincères à @EmmanuelMacron pour le grand succès de son parti au 1er tour. un vote pour des réformes », a tweeté le porte-parole d'Angela Merkel, Steffen Seibert.

 

23h47 : Myriam El Khomri en tête à Paris

L'ex-ministre a remercié ses électeurs de la 18e circonscription de Paris pour l'avoir placée en tête des résultats.

Elle arrive devant le candidat LR Pierre-Yves Bournazel.

23h40 : Patrick Mennucci annonce sa défaite, Mélenchon et Versini au second tour dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône

>> Notre papier est à lire par ici

23h32 : A Paris, NKM serait en ballottage très défavorable

Gilles Le Gendre (LREM) serait largement en tête devant Nathalie Kosciusko-Morizet dans la 2e circonscription de Paris. 

 

23h18 : Clémentine Autain annonce qu’elle est qualifiée pour le second tour

Clémentine Autain, soutenue par la France Insoumise, a indiqué qu’elle serait présente au second tour des élections législatives dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis.

Clémentine Autain a été un soutien de Jean-Luc Mélenchon pendant toute la campagne présidentielle.

23h17 : Le mathématicien Cédric Villani (REM) annonce qu’il est en tête en Essonne

Le mathématicien Cédric Villani, investi par La République en Marche (REM) dans la 5e circonscription de l’Essonne, a affirmé sur BFM TV n’avoir « pas encore les résultats consolidés » mais être en tête avec « autour de 45 % », devant la candidate Les Républicains Laure Darcos.

« Il y a eu une volonté de renouvellement annoncée de façon très claire et une volonté de cohérence avec l’élection présidentielle, ce sont les deux facteurs très importants », a exposé le lauréat de la prestigieuse médaille Fields, jugeant également qu’Emmanuel Macron « a rassuré beaucoup de monde sur sa façon de gouverner ».

23h12 : Marielle de Sarnez (LREM) se dit « largement en tête à 40 % » dans sa circonscription parisienne

La vice-présidente du MoDem et ministre des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, s’est dite « largement en tête » dans sa circonscription parisienne, « à 40 % », dimanche à l’issue du premier tour des législatives.

Je suis « largement en tête à 40 % », a déclaré la candidate de la majorité présidentielle, en ballottage dans la 11e circonscription de Paris, en appelant « au rassemblement le plus large possible », sur BFMTV.

23h10 : A Mayotte, deux candidats Les Républicains en tête

Deux candidats Les Républicains sont arrivés en tête du premier tour à Mayotte, dont l'ancien député Mansour Kamardine (2002-2007), qui pourrait retrouver son poste dimanche prochain.

Dans la deuxième circonscription, l'avocat Mansour Kamardine, ancien député et ancien maire, distance de loin le candidat du Mouvement départementaliste de Mayotte (centre) Ibrahim Boinahéry, ancien maire de Tsingoni (ouest de l'île), avec 36,85% des voix contre 12,03%.

Dans la 1ere circonscription, Elad Chakrina, également avocat, a obtenu 16,82% des voix exprimées. Il est talonné de très près par sa rivale socialiste Ramlati Ali, chef de pôle de l'hôpital de Mayotte, qui obtient 16,81%.

Le député sortant de la première circonscription, Boinali Saïd (PS), est évincé dès le premier tour avec 2,65% des voix. Le député sortant de la deuxième circonscription, Ibrahim Aboubacar (PS), perd de peu le droit d'aller au second tour, avec 11,38% des voix.

A Mayotte, La République en Marche n'a investi personne, faute de candidats.

 

23h11 : Emmanuelle Cosse annonce son élimination en Seine-Saint-Denis

Emmanuelle Cosse, l’ex-ministre écologiste du Logement, a annoncé sur Facebook son élimination au premier tour des élections législatives dans la 3e circonscription de Seine-Saint-Denis.

 

23h09 : Duflot, battue au premier tour, appelle à « construire une force nouvelle »

L’ex-ministre et ancienne secrétaire nationale d’EELV Cécile Duflot, éliminée au premier tour des élections législatives dans la 6e circonscription de Paris, a appelé à ne pas céder à « la déception » et à « construire une force nouvelle ».

Dans un communiqué titré « A demain la gauche ! A demain l’écologie », la députée sortante, qui s’est classée derrière Pierre Person (LREM) et Danielle Simonnet (La France insoumise), tous deux qualifiés pour le second tour, affirme que « le travail de mobilisation, de réinvention et de dépassement des anciennes frontières partisanes pour construire une force nouvelle (…) commence aujourd’hui ».

23h07 : Pour Copé (LR), « C’est un désastre, il y a tout à refaire »

Jean-François Copé, maire et député sortant LR de Meaux (Seine-et-Marne), a fustigé « le désastre » de la droite aux élections législatives, estimant qu'« il y a tout à refaire ».

« C’est un désastre, c’est la continuation de ce vrai désastre que fut l’échec de la droite à la présidentielle », a déclaré sur BFM TV Jean-François Copé, qui n’est pas candidat à sa succession, après le premier tour des élections législatives.

« Il y a tout a refaire », a-t-il ajouté. La droite a essuyé dimanche une nouvelle défaite cinglante, avec environ 20 % des voix au premier tour des législatives.

Copé a mis en garde contre le succès de La République en marche : « Ok, bravo, le dégagisme a gagné (…) Il y a un moment où il va y avoir des douze coups de minuit, où le carrosse va se transformer en citrouille. A ce moment-là, qui sera l’opposition ? », a-t-il interrogé.

L’ancien président de l’UMP a ensuite appelé « à rééquilibrer un tout petit peu » la composition de l’Assemblée nationale, lors du second tour des élections législatives.

23h04 : Stéphane Le Foll annonce sa qualification pour le second tour

L’ancien ministre de l’Agriculture et candidat PS dans la quatrième circonscription de la Sarthe, Stéphane Le Foll, a annoncé dimanche sa qualification pour le second tour sur Twitter.

Le candidat a récolté plus de 30 % des voix face au candidat LR Emmanuel Franco.

 

22h59 : Elisabeth Guigou battue dès le premier tour dans le 93

Elisabeth Guigou, députée PS depuis quinze ans en Seine-Saint-Denis, a concédé dimanche soir sa défaite au premier tour des législatives sur Twitter.

 

22h58 : Jean-Luc Mélenchon serait en tête à Marseille

Le candidat de la France insoumise serait en tête dans la 4e circonscription de Marseille (Bouches-du-Rhône). C’est la candidate de LREM, Corinne Versini, qui l’a annoncé sur BFM TV, confirmant qu’elle arrivait en deuxième position.

22h50 : Valls en tête à 25,5 % dans l’Essonne

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a annoncé être « nettement en tête » devant la candidate de la France Insoumise Farida Amrani, à l’issue du premier tour des législatives.

« Malgré la confusion, car je n’avais aucune investiture officielle, et même si j’avais le soutien des militants socialistes et que la République En Marche avait décidé de ne pas présenter de candidats face à moi, j’arrive nettement en tête », a déclaré Valls à BFM TV, en rappelant qu’il y avait au total 22 candidats à Evry.

22h40: Hamon éliminé pour 80 voix

Il vient de tweeter les résultats offciels, ça s'est joué à rien: 80 voix

Nadia Hai (En Marche): 33,01% (10.881 voix)

Jean-Michel Fourgous (LR): 22,85% (7.533 voix)

Benoît Hamon (PS): 22,61% (7.453 voix)

22h35:Benoît Hamon éliminé dès le premier tour

C'est son entourage qui l'affirme à l'AFP. Selon des résultats provisoires dans les Yvelines, il est devancé par Nadia Hai (En Marche) et Jean-Michel Fourgous (LR).

22h30: Xavier Bertrand appelle à «faire barrage» au FN

Le président LR de la région Hauts-de-France, a appelé dimanche soir «les candidats des partis et des mouvements républicains» à «tout mettre en oeuvre pour faire barrage aux candidats de l'extrême droite». Dans sa région, la présidente du FN Marine Le Pen est arrivée en tête du premier tour avec 46,02% des voix dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

22h25: Cazeneuve appelle à «rebâtir la gauche de gouvernement»

«J'appelle à la mobilisation et au rassemblement autour des candidats socialistes (...)», a déclaré l'ancien Premier ministre dans un communiqué. «Les résultats des socialistes doivent être regardés avec lucidité et il faudra en tirer toutes les conclusions au lendemain du second tour, pour rebâtir la gauche de gouvernement sur des bases saines et rénovées.»

22h20: Pour Filippetti (PS) éliminée au 1er tour, «c'est la gauche qui disparaît» de l'Assemblée

L'ancienne ministre a estimé dimanche soir, en annonçant elle-même sa défaite dès le premier tour des législatives, qu'avec une bonne partie du PS, c'est «la gauche qui disparaît de l'Assemblée nationale». «C'est évidemment une grande déception mais c'est difficile de résister contre une vague», a-t-elle lancé sur France 2, en estimant que «quand la gauche n'assume plus ses valeurs de gauche, elle est battue».

 

22h10: Najat Vallaud-Belkacem en grosses difficultés

La candidat PS est très loin de Bruno Bonnell, l'entrepreneur du jeu vidéo qui porte les couleurs d'En marche ( 36,8% contre 16,8%) à Villeurbanne. Ça va être serré pour se qualifier au second tour face à Laurent Legendre (France insoumise) à environ 15%.

 

22h00: Le premier sécrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, éliminé

C'est officiel dans le 19e arrondissement parisien, et c'est une claque majeure pour le patron du PS. Le jeune secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi (En marche) arrive en tête, devant Sarah Legrain (France insoumise). Cambadélis est éliminé.

22h00: Les électeurs «épuisés» selon Pécresse

La présidente (LR) d'Ile de France estime que le taux de participation s'explique par le fait que les Français sont «épuisés» après une longue période électorale (primaire, présidentielle et législatives).

21h55 #mercipourcesmoments, Lamy (PS) tâcle Valls et Hollande

François Lamy, proche d'Aubry, est éliminé dans l'ancienne circonscription de Pierre Mauroy. Il se lâche sur Twitter face à cette «Berezina» et s'en prend à Hollande et Valls, avec le hashtag #mercipourcesmoments.

 

21h50: La déclaration d'Edouard Philippe en vidéo

C'est ci-dessous:

 

21h45: Un score «décevant» pour le FN, selon Philippot

Le vice-président du FN dénonce toutefois le système de scrutin, avec des députés FN «sous-représentés», selon lui.

 

21h40: Le fief d'Hollande sur le point de tomber dans l'escarcelle d'En Marche

Le fief historique de l'ancien chef de l'Etat socialiste François Hollande est sur le point de tomber dans l'escarcelle d'En Marche: le maire PS de Tulle, Bernard Combes, s'est certes qualifié pour le 2e tour des législatives, mais loin derrière le candidat d'En Marche.

A l'issue de ce premier tour, Bernard Combes (17,92% des voix) se retrouve donc en ballottage très difficile. Il affrontera Christophe Jerretie (32,51%), urbaniste de 38 ans, maire juppéiste de Naves, qui voyait de nombreuses similitudes entre les programmes du maire de Bordeaux pour l'élection présidentielle et celui d'Emmanuel Macron.

21h35: Nicolas Bay (FN), Matthias Fekl et Patrick Mennucci (PS) éliminés

Nicolas Bay, responsable de la campagne législative FN, éliminé en Seine-Maritime. L'ancien ministre de l'Intérieur Matthias Fekl (PS) a été éliminé dans la deuxième circonscription de Lot-et-Garonne, selon les résultats définitifs. Le candidat PS sortant Patrick Mennucci à Marseille a annoncé son élimination dès le premier tour, où il affrontait notamment le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon.

21h20: Alain Juppé va s'exprimer

 

21h06: La République en marche a déjà un député...

Il s'agit de Paul Molac, candidat de la République en marche dans la 4e circonscription du Morbihan. Il a obtenu 54% des voix, ce qui lui permet de remporter le siège de député dès ce dimanche soir. 

 

21h04: Mélenchon, Le Pen, Cambadélis... Écoutez les réactions des chefs de parti au soir de ce premier tour des législatives

 

21h01: Bruno Le Maire grand favori pour le second tour dans l'Eure

Bruno Le Maire obtient 45% des voix dans la 1re circonscription de l’Eure. Le ministre de l’Economie, grand favori du second tour, affrontera lacandidate du Front National Fabienne Delacour. « Je ressens une vraie émotion. Cerésultat , je vous le dois, je le dois aux électeurs qui me sont restés fidèles », a lancé Bruno Le Maire.

 

21h : Edouard Philippe : « Malgré l'abstention, le message des Français est sans ambiguité»

Le Premier ministre s’est lui aussi exprimé ce dimanche soir, depuis l’Hôtel Matignon. Forcément, l’ancien maire du Havre ne cède pas à la déception ambiante des autres partis politiques. Il assure plutôt que « la France est de retour ».

 

«Pour la troisième fois consécutive, vous avez été des millions à confirmer votre attachement au projet de renouvellement, de rassemblement et de reconquête du président de la République», a-t-il dit.

20h56 : Baroin et Mélenchon appellent appelle à la mobilisation pour éviter des « pouvoirs concentrés » dans « un seul et même parti »

François Baroin, chef de file LR pour les législatives, a appelé dimanche soir sur France 2 à la mobilisation pour éviter que les pouvoirs soient « concentrés » dans « un seul et même parti ». « Nous disons à tous ceux qui se sont abstenus, qui ont fait un choix différent (…) que notre pays attend des pouvoirs équilibrés et non concentrés dans un seul et même parti », a-t-il ajouté, appelant à un « sursaut » au second tour.

Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France Insoumise, a tenu le même discours devant ses militants.

20h48 : Richard Ferrand vire largement en tête dans le Finistère

Les affaires touchant Richard Ferrand pendant la campagne n’ont semble-t-il pas trouvé beaucoup d’écho sur le terrain. Candidat dans la 6e circonscription du Finistère ( Châteaulin-Carhaix) sous l’étiquette La République en Marche, le ministre de la Cohésion des Territoires  a obtenu plus de 34 % des voix, loin devant la candidate LR Gaëlle Nicolas (18 %) et le candidat régionaliste Christian Troadec, le leader des bonnets rouges (14,25 %).

20h48 : Richard Ferrand vire en tête dans le Finistère

Les affaires touchant Richard Ferrand pendant la campagne n’ont semble-t-il pas trouvé beaucoup d’écho sur le terrain. Candidat dans la 6e circonscription du Finistère (Châteaulin-Carhaix) sous l’étiquette La République en Marche, le ministre de la Cohésion des Territoires  a obtenu plus de 34 % des voix, loin devant la candidate LR Gaëlle Nicolas (18 %) et le candidat régionaliste Christian Troadec, le leader des bonnets rouges (14,25 %).

20h45 : Marine Le Pen : « Ce taux d’abstention catastrophique pose la question du mode de scrutin »

Dans son discours, la présidente du Front National, arrivée en tête dans sa circonscription, avec plus de 45 % des voix, a mis l’accent sur le taux d’abstention record pour ce premier tour des législatives 2017.

20h41 : Dans les Hautes-Pyrénées, Jean Glavany est sorti dès le premier tour

Député depuis 1993, le Socialiste Jean Glavany, ancien ministre de l’agriculture et de la pêche, a été sorti sèchement dès le premier tour dans la première circonscription des Hautes-Pyrénées. Jean Glavany n’a réalisé que 14,61 %, loin derrière Jean-Bernard Sempastous, maire de Bagnères de Bigorre et candidat de La République en Marche qui est arrivé en tête avec 43,15 % des voix

20h37 : Annick Girardin, ministre de l’Outre-Mer, se qualifie pour le second tour à Saint-Pierre-et-Miquelon

Annick Girardin, ministre de l’Outre-Mer, était l’un des six membres du gouvernement candidats à ces législatives 2017. Ils seront contraints de démissionner s’ils ne sont pas élus dimanche prochain. Pour l’instant, Annick Girardin a fait la moitié du chemin puisqu’elle s’est qualifiée pour le second tour avec 41,59 % des voix.

20h32: Au tour de Floriant Philippot de se montrer déçu

Alors que Marine Le Pen, la présidente du FN, tient en ce moment une conférence de presse, Florian Philippot, vice-président du FN, affirme être «largement au second tour» des élections législatives dans la sixième circonscription de Moselle, a reconnu «une déception dans le score» de son parti, dimanche sur France 2.

«Nous avons subi peut-être une déception dans le score et nous avons, je crois, payé l'abstention. On sait que lorsqu'il y a une très forte abstention, ceux qui résistent le mieux sont les sortants», a affirmé Florian Philippot, qui a appelé «à la mobilisation générale» pour le second tour.

20h29: Le raz de marée d'En Marche retracé en vidéo

 

20h25 : Notre carte interactive des résultats se remplit peu à peu

Circonscriptions par circonscriptions, les résultats tombent peu à peu. Notre carte interactive vous tiendra informés.

20h20 : Douche froide pour Jean-Jacques Urvoas dans le Finistère

Ministre de la Justice il y a encore quelques semaines, le Finistérien Jean-Jacques Urvoas est pris dans la débâcle du Parti socialiste à ces législatives. Il n'obtiendrait que 18 % des voix dans la première circonscription du Finistère, loin, très loin derrière la candidate La République en marche Annaïg Le Meur, qui obtient 40 % des suffrages. Claire Lévry-Gérard (LR-UDI) termine troisième avec 12 % des suffrages.

20h17: Forcément, au QG d'En Marche!, les militants sont contents

 

20h07 : Les ministres peuvent respirer ?

Christophe Castaner, secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le parlement, se dit serein en prenant connaissance des résultats du premier tour, ce dimanche, de ces élections législatives. « Les autres ministres et moi-même sommes sereins », assure-t-il sur le plateau de TF1.

Pour rappel, les six ministres qui se présentent dans ces élections législatives, devront démissionner du gouvernement s’ils ne sont pas élus dimanche.

20h06: On fait le point sur les sièges

La République en marche obtiendrait une écrasante majorité à l'issue du second tour dimanche prochain, avec entre 390 et 445 députés sur 577, selon les projections réalisées dimanche par trois instituts de sondage.

La droite aurait entre 80 et 132 sièges, le PS et ses alliés obtiendraient de 15 à 40 sièges, la France insoumise et le parti communiste de 10 à 23 sièges, et le Front national de 1 à 10 sièges selon les projections des instituts Kantar-Sofres, Elabe et Ipsos/Sopra Steria.

20h03: Les Républicains arriveraient second, le FN largement distancé

La droite (Les Républicains et UDI) obtiendrait entre 20,9 et 21,5% des voix et le FN serait largement distancé (13,1 à 14%), selon les estimations à 20h des instituts de sondage.

20h: Raz de marée pour la République en Marche

Selon les premières résultats, la Répulique en marche (REM) récolte 32,2 à 32,9% des voix dans ce premier tour, ce qui lui permettrait d'obtenir entre 390 et 445 députés sur 577. 

19h54 : Les Anglais, bien meilleurs élèves ?

Vendredi, les Anglais avaient eux aussi à élire leurs députés. Un jour de semaine, ils ont 69 % à voter… Bien plus mobilisés donc que les Français.

 

 

19h41: Peu de triangulaires en perspective? 

L'abstention à ce premier tour des législatives devrait atteindre un taux situé entre 50% et 51%. Ce qui a une conséquence immédiate, rappelle le Nouvel Obs: très peu de triangulaires sont à prévoir avec une si faible participation. En effet, il faudra que le candidat arrivé troisième atteigne un score d'environ 26% (soit 12,5% des inscrits) pour pouvoir se maintenir.

19h35 : Y a du monde à Amiens, au QG de François Ruffin

Le journaliste, réalisateur du documentaire Merci Patron, qui s’en prend avec ironie à LVMH et son PDG Bernard Arnault, se présente dans la 1re circonscription de la Somme (Amiens-Nord, Abbeville) sous la bannière Picardie Debout. C’est l’une des candidatures médiatisées de ces élections législatives 2017.

 

19h26 : La Guadeloupe s’abstient massivement et opte sinon pour la République en marche

En Guadeloupe, la grande gagnante de ce scrutin reste l’abstention : dans les quatre circonscriptions, le taux d’abstention dépasse les 70 %, allant même jusqu’à 75 % dans la deuxième. Les candidats de la majorité présidentielle, qu’ils aient été investis par la REM ou qu’ils s’annoncent simples sympathisants, seront en lice lors des quatre duels du second tour.

19h15 : Petite visite guidée du QG de la République en marche

La République en marche, le parti du président d’Emmanuel Macron, vivra cette soirée électorale rue de l’Abbé Groult dans le 15e. Notre journaliste, Laure Cometti, est sur place.

 

19h09: La participation en chute libre aux législatives depuis 1993
 

 

19h : Plus qu’une heure pour aller voter !

Les derniers bureaux de vote fermeront à 20h. Seront alors connues les premières estimations. Pour l’instant, nous ne connaissons que le taux de participation, exceptionnellement faible. A 17h, il s’établissait à 40,75 %, soit 8 points de moins qu’en 2012. Pour davantage de détails sur cette journée d’élections, c’est par ici.