Législatives: L'envoi des professions de foi des candidats perturbé dans une quinzaine de départements

ELECTIONS Les bulletins et professions de foi des candidats aux législatives doivent en théorie être envoyés aux électeurs avant le scrutin...

L.C. avec AFP

— 

Les élections législatives se tiendront les 11 et 18 juin.
Les élections législatives se tiendront les 11 et 18 juin. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Si vous êtes inscrit(e) sur les listes électorales mais que vous n’avez pas reçu les bulletins et professions de foi des candidats aux élections législatives dans votre circonscription, vous habitez peut-être dans la « quinzaine de départements » affectée par des dysfonctionnements, selon des révélations faites ce vendredi à l’AFP par une source proche du dossier.

>> A lire aussi : Ce premier tour pourrait connaître une abstention record, selon un sondage

Un problème lié à un prestataire

C’est le quart sud-est de l’Hexagone qui est concerné d’après cette source par des perturbations qui retardent la distribution de ce courrier officiel. Cette même source admet que cela « ouvre la porte à des contentieux ». « Mais est-ce de nature à porter atteinte à la sincérité du scrutin ? », s’interroge-t-elle.

Le problème de dysfonctionnement est « bien identifié », a-t-on aussi indiqué. « Il s’agit d’un problème avec un prestataire », a ajouté la source. Les prestataires sont choisis par les préfectures à l’issue d’un appel d’offres.

Des retards de courrier mais un site Internet

Une source préfectorale a par ailleurs indiqué que « de la propagande électorale » devrait « arriver même tardivement entre aujourd’hui et demain » samedi, et incité à « aller consulter le site de e-propagande ».

De nombreux dysfonctionnements ont été constatés dans la distribution des professions de foi à travers plusieurs départements de la région lyonnaise et du sud, ont indiqué dès jeudi plusieurs préfectures. L’acheminement de la propagande électorale dans l’Ain, la Loire, le Rhône, la Drôme et la Haute-Savoie, assuré par le même prestataire, a ainsi rencontré des difficultés, tout comme en Saône-et-Loire et dans le Gard.

Selon France Bleu, certains candidats dans la Drôme envisageraient un recours judiciaire contre Koba, prestataire chargé de mettre sous pli ces professions de foi. Cette société « a visiblement signé des contrats avec un trop grand nombre de départements et ne s’attendait peut-être pas à ce qu’il y ait autant de candidats par circonscription », indique France Bleu.

Sur les réseaux sociaux, des électeurs des circonscriptions concernées ont exprimé leur mécontentement, rapportant que les professions de foi de certains candidats manquaient dans leur courrier.

La France insoumise a d’ailleurs publié un communiqué à ce sujet ce vendredi.

Les professions de foi de tous les candidats en lice pour le premier tour des élections législatives sont consultables sur le site du ministère de l’Intérieur, ici.

Si vous n’avez toujours pas reçu les professions de foi des candidats aux législatives de votre circonscription et que vous souhaitez réagir, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse contribution@20minutes.fr ou à répondre dans les commentaires de cet article.