Législatives: Les enjeux dans le Maine-et-Loire, où gauche et droite se partageaient le gâteau

POLITIQUE Le département compte sept circonscriptions pour 84 candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin...

Julie Urbach
— 
Quatre députés sur sept ne se représentent pas.
Quatre députés sur sept ne se représentent pas. — G. Varela / 20 Minutes

Angers avec une première moitié du département à gauche, le reste à droite. Tel était le paysage politique dans le Maine-et-Loire au lendemain des élections législatives de 2012.

Le jeu s’annonce cette fois plus ouvert, si l’on se réfère aux résultats du premier tour des élections présidentielles de mai : Emmanuel Macron était arrivé en tête dans toutes les circonscriptions sauf la 3e (Marine Le Pen) et 4e (François Fillon). D’autant que quatre députés sur sept ne sont pas candidats à leur succession.

Gros défi pour le PS

A l’image du paysage national, les cartes devraient donc être rebattues alors que 84 candidats se disputeront les sept sièges de députés, le 11 juin prochain. Le PS qui présente des candidats partout part cependant très affaibli, notamment après que Stella Dupont, leur possible candidate de la 2e circonscription, part finalement avec l’étiquette En Marche.


Sur la 6e circonscription, Serge Bardy avait profité d’une droite divisée pour l’emporter en 2012. Mais c’est bien la gauche, cette fois, qui apparaît morcelée avec La France insoumise, Lutte Ouvrière, le PS et le PCF qui présentent chacun leur propre bulletin.

Gilles Bourdouleix suppléant

La circonscription de Gilles Bourdouleix (5e), le maire de Cholet connu pour ses propos polémiques, est aussi à suivre de près puisqu’après trois mandats, il n’est pas en première ligne cette année, souhaitant se consacrer à ses autres fonctions. Il sera cependant le supplément du candidat de la droite Patrice Brault, qui espère conserver la majorité.


Enfin, le FN souhaite prendre sa revanche après le faible score en 2012. Cette fois, il présente des candidats partout avec l’espoir de capitaliser sur le score de Marine Le Pen, notamment dans la 3e où elle a recueilli près d’un quart des voix au premier tour.

Matthieu Orphelin, le candidat à suivre

Décrit comme le candidat aux législatives parmi les plus écolos de France, Matthieu Orphelin a été désigné par En Marche ! pour tenter de remporter la 1ere circonscription (Angers centre). Présenté comme favori, l’ancien vice-président EELV du conseil régional des Pays de la Loire (qui fut aussi le porte-parole de la fondation Hulot) faisait partie des premiers candidats investis par le mouvement d’Emmanuel Macron.

Il affrontera notamment la filloniste Caroline Fel, adjointe au marie LR d’Angers et le député PS sortant Luc Belot.