Législatives: Sans majorité, Edouard Philippe craint un retour «à un certain esprit de la IVe»

POLITIQUE « S’il n’a pas de majorité en juin prochain, la France devrait revenir aux discussions et marchandages entre partis »...

20 Minutes avec AFP
— 
Le Premier ministre Edouard Philippe
Le Premier ministre Edouard Philippe — JOEL SAGET / AFP

Edouard Philippe tire la sonnette d’alarme. Le Premier ministre a mis met en garde contre une absence de majorité pour Emmanuel Macron qui marquerait selon lui le retour des « marchandages entre partis » et d’un « certain esprit de la IVe République », dans un entretien ce lundi à Paris Normandie.

Alors que débute ce lundi la campagne pour les législatives des 11 et 18 juin, le Premier ministre assure que « le vieux système partisan avec une droite et une gauche s’opposant frontalement et systématiquement est en train de craquer ».

La France pourrait « revenir aux discussions et marchandages entre partis »

Le président Macron « a un programme et il veut construire autour de ce programme une majorité de progrès qui ne soit pas prisonnière des clivages droite-gauche qui ont un peu fossilisé la vie politique depuis des années », explique le chef du gouvernement.

>> A lire aussi : Quatre raisons pour lesquelles cette campagne des législatives est vraiment unique

« S’il n’a pas de majorité en juin prochain, la France devrait revenir aux discussions et marchandages entre partis », estime Edouard Philippe. « Je ne le souhaite vraiment pas, parce que ce n’est pas l’intérêt de la France et que ce serait le retour à un certain esprit de la IVe République ».