Mon bulletin dans ton urne: En Marche dans les starting blocks, stratégie de Mélenchon et Le Pen sans Marion Maréchal

ELECTIONS Chaque matin, «20 Minutes» vous livre les trois informations marquantes de la campagne…

M.C.

— 

Emmanuel Macron lors d'une visite du quartier de la Coudraie, à Poissy.
Emmanuel Macron lors d'une visite du quartier de la Coudraie, à Poissy. — Nicolas Messyasz / Sipa Press//NICOLASMESSYASZ_2016_10_06a_689a/Credit:NICOLAS MESSYASZ/SIPA/1610061732

A peine le temps d’avaler un café ? En sortant des brumes matinales, attrapez aussi notre récap’quotidien d’une campagne corsée et régulièrement relevée de polémiques.

Macron dévoile une partie de ses candidats

Acte II, scène 1 pour Emmanuel Macron et sa « République en marche ». En tentant de respecter la promesse de renouvellement tout en jouant sur de subtils équilibres politiques pour tenter d’obtenir une majorité, le parti dévoile ce jeudi les noms d’une partie de ses candidats aux législatives, en attendant de régler les cas épineux comme Manuel Valls. Seuls 14 noms sont pour l’instant connus et « environ 450 » le seront cet après-midi, selon le président de la Commission d’investiture Jean-Paul Delevoye, alors qu’il était initialement prévu de pourvoir l’ensemble des 577 circonscriptions d’ici à jeudi midi.

>> A lire aussi : On a postulé pour être candidat En Marche! aux législatives

La stratégie de La France insoumise de Mélenchon peut-elle payer ?

Après des mois d’une entente parfois difficile, le divorce est désormais acté : le Parti communiste (PCF) et La France insoumise (FI) n’ont pas trouvé d’accord pour les législatives des 11 et 18 juin prochain. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, quatrième homme de la présidentielle qui mise sur son score historique (19,58 %), peut-il en pâtir ? Elements de réponse par ici.

>> A lire aussi : Le comique Gérald Dahan sera candidat aux législatives pour La France Insoumise

Marion Maréchal-Le Pen abandonne la vie politique : Une tuile pour le FN ?

Elle prend sa retraite à 27 ans. Quelques jours à peine après la nette défaite de sa tante au second tour de la présidentielle, Marion Maréchal-Le Pen a annoncé son retrait de la vie politique, affaiblissant un peu plus un Front national et une Marine Le Pen fragiles à l’approche des législatives. Un départ que « regrette profondément » sa tante, et qui ne devrait pas être sans conséquences pour sa famille politique. C’est à lire par là.