Copé aux pro-Fillon: «Moi, ma mission, c'est d'installer l'opposition»

avec AFP

— 

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a appelé samedi les cadres du parti majoritaire, réunis à Paris, à la "mobilisation" pour faire gagner Nicolas Sarkozy en 2012 et empêcher le PS d'engager "la grande braderie de la France".
Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a appelé samedi les cadres du parti majoritaire, réunis à Paris, à la "mobilisation" pour faire gagner Nicolas Sarkozy en 2012 et empêcher le PS d'engager "la grande braderie de la France". — Anne-Christine Poujoulat afp.com

Jean-François Copé a souligné ce jeudi que sa «mission» actuelle à l'UMP était «d'installer l'opposition à la gauche» et non pas de se projeter sur l'élection à la présidence de l'UMP, «un rendez-vous pour l'automne», en réponse aux offensives du camp de François Fillon.

Alors qu'il rendait compte à la presse de sa participation en tant que chef de l'opposition française, à la réunion du Parti populaire européen (PPE, droite) précédant le sommet des dirigeants de l'Union européenne, le secrétaire général de l'UMP a été interrogé sur ce que lui inspirait «le soutien de Laurent Wauquiez à François Fillon» dans la course à la présidence de l'UMP.

Pas de sentiment

«Moi, j'ai une mission qui m'a été clairement fixée par le bureau politique, qui est d'installer notre opposition à la gauche», a-t-il pris néanmoins soin de souligner avant de lâcher: «d'ailleurs, la première vocation qui doit être la mienne et celle de l'ensemble de mes amis, c'est d'installer un leadership d'opposition et ça commence maintenant».

Relancé sur le fait que Laurent Wauquiez lui demandait de s'effacer devant l'ancien Premier ministre, Jean-François Copé a assuré que cela ne lui inspirait «aucun sentiment d'aucune sorte».