Xavier Bertrand: L'UMP va devoir définir «quelle opposition incarner»

© 2012 AFP

— 

L'UMP va devoir définir "quelle opposition incarner", après la "défaite sévère" de dimanche, et il ne s'agira pas de "faire la critique pour la critique", a déclaré lundi l'ancien ministre du Travail, Xavier Bertrand.
L'UMP va devoir définir "quelle opposition incarner", après la "défaite sévère" de dimanche, et il ne s'agira pas de "faire la critique pour la critique", a déclaré lundi l'ancien ministre du Travail, Xavier Bertrand. — Francois Guillot afp.com

L'UMP va devoir définir «quelle opposition incarner», après la «défaite sévère» de dimanche, et il ne s'agira pas de «faire la critique pour la critique», a déclaré ce lundi l'ancien ministre du Travail, Xavier Bertrand. «Il va falloir bien trouver notre place dans l'opposition, quelle opposition incarner. Et puis ensuite, tout reconstruire. C'est le début d'un long chemin», a-t-il commenté sur Canal +.

«On a été dix ans dans la majorité et aujourd'hui, on est dans une opposition dans laquelle il faudra jouer un rôle de combativité mais aussi d'esprit de responsabilité», a-t-il poursuivi.

«Je n'ai pas changé de ligne politique entre les deux tours»

Mais selon lui, «il ne faudra pas que l'on soit agressif. Il ne faudra pas faire la critique pour la critique. Il faudra trouver le bon ton, le ton juste. Cela va être l'enjeu des jours qui viennent». Xavier Bertrand a éludé les questions sur une éventuelle candidature de sa part à la présidence du groupe UMP à l'Assemblée nationale, reconnaissant toutefois avoir été «sollicité» pour cette fonction, ni à la présidence de l'UMP. «Avant l'heure, c'est pas l'heure», a-t-il dit seulement.

«Une chose est certaine, il faut rester nous-mêmes», a-t-il toutefois relevé. «Je n'ai pas changé de ligne politique entre les deux tours, pas en fonction des circonstances ou des scores des uns et des autres», a poursuivi Xavier Bertrand. «Je ne fais de la politique pour me présenter à une fonction seulement, je crois à des valeurs», a-t-il conclu.