Dati n'a pas de regret, la politique n'est pas un métier «alimentaire»

© 2012 AFP
— 
Rachida Dati a indiqué dimanche ne pas regretter d'avoir retiré sa candidature pour les législatives à Paris face à François Fillon, indiquant que la politique n'était pas un métier "alimentaire".
Rachida Dati a indiqué dimanche ne pas regretter d'avoir retiré sa candidature pour les législatives à Paris face à François Fillon, indiquant que la politique n'était pas un métier "alimentaire". — Boris Horvat afp.com

Rachida Dati a indiqué dimanche ne pas regretter d'avoir retiré sa candidature pour les législatives à Paris face à François Fillon. Interrogée sur ses regrets éventuels de ne pas avoir été candidate, Rachida Dati a assuré sur France 3 ne pas faire de la politique comme si c'était un métier «alimentaire».

«Je suis tournée vers l'avenir. La droite a des défis, un nouveau combat. Je ferai partie de ce combat, notamment sur la place des femmes, sur la place de nos valeurs», a ajouté Rachida Dati, députée européenne. La maire UMP du VIIe arrondissement de Paris et ex-garde des Sceaux avait finalement renoncé à la mi-mai à se présenter dans la 2e circonscription de Paris comme candidate dissidente, François Fillon ayant été investi par l'UMP dans cette circonscription. Elle avait expliqué sa décision par la nécessité de préserver l'union de l'UMP dans la bataille législative à Paris.