Hortefeux estime «le succès encore possible pour l'UMP»

© 2012 AFP
— 
Brice Hortefeux, vice-président du conseil national de l'UMP, a vu mercredi dans l'affaire du quotient familial une démonstration de "l'incohérence, l'impréparation" du candidat socialiste à l'Elysée François Hollande.
Brice Hortefeux, vice-président du conseil national de l'UMP, a vu mercredi dans l'affaire du quotient familial une démonstration de "l'incohérence, l'impréparation" du candidat socialiste à l'Elysée François Hollande. — Lionel Bonaventure afp.com

Brice Hortefeux, ancien ministre de l'Intérieur, a estimé dimanche sur TF1 que «le succès» était «encore possible» pour l'UMP.

«Le succès est pour nous encore possible. Il est naturellement possible, parce qu'on sait très bien que la tendance au premier tour peut être accentuée au deuxième tour. Elle peut aussi être atténuée», a estimé l'ancien ministre UMP. «Souvenez-vous, en 1967 il y avait une majorité présidentielle qui était annoncée comme vainqueur au soir du premier tour et il n'y a eu qu'un seul siège de différence au deuxième tour», a-t-il argumenté. «Oui, le succès est possible pour l'UMP au lendemain du deuxième tour», a-t-il dit.

Autre enseignement du premier tour des élections législatives: «Il n'y a, à l'évidence, pas d'élan pour la majorité présidentielle», a estimé Brice Hortefeux, soulignant que l'UMP et le PS avaient chacun obtenu à peu près 35% des suffrages. L'augmentation «systématique de l'abstention» est «un mauvais signal», a jugé l'ancien ministre de l'Intérieur.