Eva Joly chahutée par des militants UMP devant la mairie de Chantilly

© 2012 AFP

— 

L'ex-candidate à l'élection présidentielle Eva Joly (EELV) a été chahutée mardi par des partisans du candidat UMP aux législatives et ex-ministre du Travail Eric Woerth devant sa mairie de Chantilly, où elle avait convoqué la presse, selon un correpondant de l'AFP.
L'ex-candidate à l'élection présidentielle Eva Joly (EELV) a été chahutée mardi par des partisans du candidat UMP aux législatives et ex-ministre du Travail Eric Woerth devant sa mairie de Chantilly, où elle avait convoqué la presse, selon un correpondant de l'AFP. — Lionel Bonaventure afp.com

L'ex-candidate à l'élection présidentielle Eva Joly (EELV) a été chahutée ce mardi par des partisans du candidat UMP aux législatives et ex-ministre du Travail Eric Woerth devant sa mairie de Chantilly, où elle avait convoqué la presse, selon un correpondant de l'AFP.

Eva Joly était venue soutenir le candidat d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) soutenu par le PS Patrick Canon en voulant «rappeler qui est Eric Woerth», dans la cour même de sa mairie. Elle a alors été interrompue par le brouhaha d'une trentaine de militants portant des affichettes «Woerth plus honnête que Joly», «Joly, 2% [son score à la présidentielle]» ou encore «Chantilly sans Joly». Quelques injures «Vendue» ont également fusé et Eva Joly a reçu quelques gouttes d'eau de systèmes d'arrosage de pelouse, apparemment détournés.

«Absence de sens éthique»

Eva Joly et son entourage se sont alors repliés à l'extérieur de la mairie et elle a poursuivi ses déclarations sur un trottoir voisin. Relatant les affaires de financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy de 2007 et de la vente de l'hippodrome de Compiègne pour lesquelles Eric  Woerth fait l'objet d'enquêtes, Eva Joly a affirmé qu'elles «démontrent qu'il ne prend pas les principes de la République exemplaire au sérieux».

Elle a fustigé son «absence de sens éthique» à propos de la «vente indigne» de l'hippodrome qui aurait été bradé au profit de la Société des champs de course de Compiègne. «Avec lui, on a des conflits d'intérêts à tous les coins de rue», a-t-elle proclamé.

Eric Woerth apparaît comme favori dans la 4e circonscription de l'Oise où il a été largement réélu au premier tour en 2007.