Législatives: Jean-Pierre Kucheida est bien candidat dans le Pas-de-Calais

© 2012 AFP

— 

La première secrétaire de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, Catherine Génisson, a affirmé mercredi que sa fédération avait un financement "transparent" et a demandé au tribunal de grande instance de Paris de condamner les Inrockuptibles pour avoir écrit le contraire
La première secrétaire de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, Catherine Génisson, a affirmé mercredi que sa fédération avait un financement "transparent" et a demandé au tribunal de grande instance de Paris de condamner les Inrockuptibles pour avoir écrit le contraire — Philippe Huguen afp.com

Le député-maire PS de Liévin Jean-Pierre Kucheida, visé par des accusations de malversations, a déposé vendredi sa candidature aux législatives dans la 12e circonscription du Pas-de-Calais, où le Parti socialiste a investi un autre candidat, a-t-on appris auprès de son entourage.

«M. Kucheida a déposé sa candidature ce (vendredi) matin sans être rattaché au Parti socialiste», a indiqué à l'AFP Vincent Watelet, directeur de cabinet de Jean-Pierre Kucheida à la mairie de Liévin. «M. Kucheida n'est pas rattaché au Parti socialiste, à la structure même, mais il sera toujours socialiste (...) dans l'âme et dans le coeur et toujours fervent défenseur des valeurs du PS, et il se battra pour qu'il y ait une majorité socialiste à l'Assemblée nationale», a déclaré Vincent Watelet.

Le maire PS d'Annequin en suppléant

La préfecture du Pas-de-Calais a indiqué avoir enregistré vendredi matin la candidature de Jean-Pierre Kucheida «sous le vocable socialiste». Jean-Pierre Kucheida, qui est député depuis 1981, aura pour suppléant Yves Dupont, maire (PS) d'Annequin. Il est sorti de la préfecture du Pas-de-Calais à Arras, après avoir déposé sa candidature en fin de matinée, selon une correspondante de l'AFP.

Le PS a investi mercredi Nicolas Bays, 35 ans, conseiller municipal de Wingles. Selon la préfecture, Nicolas Bays n'avait pas encore enregistré sa candidature vendredi en milieu de journée. Des enquêtes préliminaires se déroulent actuellement à propos d'accusations d'irrégularités dans le fonctionnement de plusieurs sociétés d'économie mixte que dirige Jean-Pierre Kucheida.