Vanneste sera «probablement candidat» dans le Nord malgré le refus de l'UMP

Reuters

— 

Le député UMP du Nord Christian Vanneste a déclaré mercredi qu'il serait «probablement candidat» dans sa circonscription aux élections législatives, même si l'UMP lui refuse l'investiture.

Un nouveau candidat a été investi en février par l'UMP dans la 10e circonscription du Nord à la suite de ses propos niant la déportation d'homosexuels français pendant la Seconde guerre mondiale. «Je me présenterai probablement sans l'investiture de l'UMP, mais j'espère que le candidat UMP retirera sa candidature», a-t-il dit à Reuters, confirmant une information de France Inter.

Un «mauvais procès», selon lui

«Je suis le mieux placé dans cette circonscription parce qu'il y a un vote FN important et que mon profil correspond à cette circonscription», a-t-il ajouté. En conflit avec la direction de l'UMP, Christian Vanneste réclame aujourd'hui l'investiture au nom de la Droite populaire, aile sécuritaire du parti.

Le député s'estime victime d'un «mauvais procès» et reproche au secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé de «refuser» l'ouverture aux différents courants du parti. L'UMP avait évoqué en février dernier la possible expulsion du député du Nord, condamné pour ses propos «profondément choquants et intolérables».