Présidentielle: Il aurait fallu «un virage social» il y a deux ans selon Borloo

© 2012 AFP

— 

French MP and president of the leftist Radical Party Jean-Louis Borloo is seen at the end of the party's congress on March 10, 2012 in Paris. AFP PHOTO JOEL SAGET
French MP and president of the leftist Radical Party Jean-Louis Borloo is seen at the end of the party's congress on March 10, 2012 in Paris. AFP PHOTO JOEL SAGET — Joel Saget afp.com

Le président du Parti radical Jean-Louis Borloo a estimé ce dimanche soir qu'il aurait fallu «un virage social» du gouvernement il y a deux ans face à la crise. «La réalité de cette crise nécessitait, il y a maintenant plus de deux ans, un véritable virage social de l'action gouvernementale. Chacun sait que cela n'a pas été le cas», a déploré Jean-Louis Borloo dans un communiqué.

Il a revanche estimé que durant la crise, «en particulier en 2008, la France emmenée par Nicolas Sarkozy (avait) joué un rôle décisif par sa capacité de réaction et son sens des initiatives et des réalités». Jean-Louis Borloo a aussi appelé «tous ceux qui, au sein du centre droit et de la droite républicaine, incarnent (la) dimension sociale et humaniste», à se rassembler. «Ce rassemblement est la seule voie possible pour nos familles (pour) remporter les législatives», a-t-il encore écrit.