Présidentielle: Neuilly-sur-Seine veut y croire

PRÉSIDENTIELLE quelques heures du résultat du scrutin suprême, «20 Minutes» s'est rendu dans le fief de Nicolas Sarkozy...

Vincent Vantighem

— 

Marché de Neuilly-sur-Seine, le 6 mai 2012.
Marché de Neuilly-sur-Seine, le 6 mai 2012. — V.WARTNER / 20 MINUTES

Jacques exhibe fièrement son téléphone portable à qui mieux mieux. «Sondage secret / ministère de l’Intérieur. Sarko 50 – Hollande 50. Allez voter!», indique le message sur l’écran tactile. Ce dimanche matin, à Neuilly-sur-Seine, les habitants restent persuadés que, contrairement aux enquêtes d’opinion, Nicolas Sarkozy peut battre son rival sur le fil. «De toutes façons, les sondages sont des pourris, assène Evelyne une octogénaire toute apprêtée en train d’arpenter les allées du marché des Sablons. Moi, je ne lis pas dans le marc de café. Mais je pense que Sarkozy peut le faire…»

«Hollande est trop idéologue»

Les habitants se souviennent, avec émotion, que Nicolas Sarkozy a commencé sa carrière dans cette ville. Et aujourd’hui, ils le lui rendent bien. «Je ne partage pas les idées de gauche, lâche Sylvie tout en achetant une barquette de cerises. Vous imaginez Hollande au pouvoir avec la crise actuelle.» Sa fille, Angélique, y croit elle aussi. Alors qu’elle devait partir en week-end avec des amis, elle a retardé son départ pour aller voter. «Sarkozy maîtrise vraiment. Il faut qu’il repasse. Sinon, on ne va pas s’en sortir. Hollande est trop idéologue…»

Sarkozy, ce «renard visionnaire»

Derrière la rôtisserie, Patrice allume un énorme cigare et ne cache pas ses raisons objectives de voter Sarkozy. «Ce n’est pas compliqué. Si c’est Hollande, on payera plus [d’impôts] et surtout on payera plus vite, sourit ce retraité qui dit avoir travaillé dans la mode. Si c’est Sarkozy aussi, on payera. Mais un peu moins.» Devant le bistrot voisin, la richesse est en effet au cœur des préoccupations. Neuilly compte plus de 7.000 foyers assujettis à l’impôt sur la fortune. «Hollande crache sur les riches. Mais il est plus riche que nous, assure encore Jacques. La raison va finir par l’emporter. Sarko, c’est un renard, il est malin…» Sur le trottoir, Maryline opine du chef. «Oui, Sarko fout la trouille à tout le monde parce qu’il est visionnaire.»

Hervé et Jacqueline déménagent en Savoie

Il y a quinze jours, dans son fief, le Président avait recueilli 72,64% des voix. François Hollande, à peine, 10,17%. Hervé et Jacqueline sont donc conscients d’être en majorité. Ce couple de quinquagénaire avance l’argument des «valeurs» pour expliquer leur vote contestataire. «Sarkozy n’a pas tenu ses promesses. Il nous a beaucoup déçus. Mais on sait bien que ce genre de discours ici est extrêmement minoritaire. D’ailleurs, on est en train de déménager en Savoie.» Avant de faire leurs cartons, Hervé et Jacqueline regarderont la soirée électorale ce soir. «On sait que ce sera plus serré que ce que les sondages indiquent depuis des mois...»

>> Nous vous rappelons qu'il est strictement interdit de divulguer, avant 20h, dans les commentaires, les premières estimations, éventuellement recueillies sur des sites étrangers. Nous supprimerons tout message dans ce sens. Merci. Pour toute question, écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr