François Bayrou ne donne pas de consigne de vote mais votera François Hollande

PRÉSIDENTIELLE 'ex-candidat a dénoncé la «course à l'extrême droite» menée par Sarkozy...

E.O.

— 

François Bayrou le 3 mai 2012, dans son QG parisien.
François Bayrou le 3 mai 2012, dans son QG parisien. — REUTERS/ Julien Muguet

François Bayrou a indiqué ce jeudi qu'il ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour. Lors d'une déclaration faite à son QG parisien, le président du MoDem a toutefois annoncé «ne pas vouloir voter blanc» car «ce serait de l'indécision». «Reste le vote pour François Hollande, c'est le choix que je fais», a-t-il poursuivi.

François Bayrou a par ailleurs dénoncé la «course à l'extrême droite» menée par Nicolas Sarkozy dans l'entre-deux-tours. «La ligne qu'(il)a choisie est violente. Elle entre en contradiction avec la ligne de pensée du centrisme». «Je ne suis pas et je ne deviendrai pas un homme de gauche», a continué le chef du MoDem, ajoutant: «Je suis un homme du centre, et j'entends le rester».

9,13% des voix au premier tour

Le 25 avril, le candidat malheureux à la présidentielle avait déjà pris ses distances avec Nicolas Sarkozy, en l’accusant de «renier un demi-siècle de politique sociale en France» et de «valider les thèses» du FN.

François Bayrou a recueilli 9,13% des suffrages et 3,27 millions de voix au premier tour – un score nettement inférieur à celui qu’il avait enregistré en 2007: Le candidat centriste était devenu le troisième homme avec ses 18,57% et ses 6,82 millions de voix.