Droit de vote des étrangers: Sarkozy moque le référendum envisagé par Hollande

POLITIQUE Concernant les étrangers non-communautaires...

Avec Reuters

— 

Nicolas Sarkozy lors du débat télévisé le 2 mai 2012
Nicolas Sarkozy lors du débat télévisé le 2 mai 2012 — SIPA

Nicolas Sarkozy a ironisé ce jeudi sur le recours au référendum évoqué la veille par son rival socialiste François Hollande à propos du droit de vote des étrangers non communautaires lors de leur débat télévisé.

Interrogé sur RTL, le président-candidat a indiqué qu'il voterait «contre» si François Hollande soumettait cette proposition à une consultation populaire, comme il en a exprimé l'intention, avant de lui reprocher d'avoir «encore une fois changé d'avis». «Quand j'ai proposé le référendum au début de la campagne, M. Hollande a dit "M. Sarkozy est un populiste". Je vois qu'il termine la campagne sur une proposition de référendum, ça devait pas être une si mauvaise idée», a-t-il dit.

Lors du débat qui l'a opposé à Nicolas Sarkozy, François Hollande a indiqué que, s'il ne disposait pas de la majorité des trois-cinquièmes au Parlement pour faire passer le projet de vote des étrangers non communautaires aux élections locales, «ce sera au peuple français et seulement au peuple français de pouvoir en décider».