Présidentielle. Quand DSK s'invite dans le débat Sarkozy/Hollande

POLITIQUE Nicolas Sarkozy a attaqué François Hollande à propos de Dominique Strauss-Kahn...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Dominique Strauss-Kahn à kiev, le 4 avril 2012.
Dominique Strauss-Kahn à kiev, le 4 avril 2012. — Sergei Chuzavkov/AP/SIPA

>> Revivez le débat de mercredi soir par là

L’attaque était attendue, elle n’a pas manqué. Dans la deuxième partie du débat qui opposait les candidats finalistes à l’élection présidentielle François Hollande et Nicolas Sarkozy, ce mercredi soir, le président-candidat a lancé, après une passe d’armes sur les nominations: «Monsieur Hollande, je ne prendrai pas de leçons d'un parti politique qui a voulu avec enthousiasme se rassembler derrière Dominique Strauss-Kahn».

L’ancien président du Fonds monétaire international (FMI) est accusé d’agression sexuelle en mai 2011 sur une femme de chambre Nafissatou Diallo, et doit bientôt faire face à un procès civil aux Etats-Unis.

«Je le connaissais bien moins que vous»

François Hollande a semblé préparé à cette attaque: «Je me doutais que vous arriveriez à cet argument, mais ce n'est pas moi qui ai nommé Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI (Fonds monétaire international)», lance le socialiste, qui ajoute à l’adresse de Nicolas Sarkozy: «Vous devez bien le connaître pour le nommer à de telles fonctions et venir sur ce terrain».

A Nicolas Sarkozy de rétorquer : «Je le connaissais bien moins que vous. (…) J’ai voulu que l'opposition ait des responsabilités. (…) Que vous, vous osiez dire que vous ne connaissiez pas Dominique Strauss-Kahn, tout de même !»

«Vous pensez que je connaissais sa vie privée (à DSK ndlr)? Par quels moyens pouvais-je connaître sa vie privée ?» a lancé le socialiste, avant que Nicolas Sarkozy lui lance : «Ponce Pilate. (…) Monsieur Hollande, ne vous défaussez pas sur ce point-là».

«Vous devez bien le connaître»

Cette semaine, le nom du Dominique Strauss-Kahn a resurgi dans la campagne électorale. La présence de l’ancien président du FMI à l’anniversaire du député PS Julien Dray, samedi dernier, un événement auquel ont assisté plusieurs membres de l'équipe de campagne de François Hollande, a fait jaser.

Le camp de Nicolas Sarkozy a dénoncé, lundi, cette présence, ironisant que sur «l’esquive» et le «mensonge» du PS. Le parti a, quant à lui, pris ses distances avec DSK, indiquant que l’ancien président du FMI n’avait aucune place dans l’équipe de campagne de François Hollande.

>> Dans la vidéo ci-dessous, à partir de 2'10


Quand DSK s'invite dans le débat Sarkozy Hollande par 20Minutes