Les cotes de confiance de Sarkozy et Fillon en hausse, mais restent basses

© 2012 AFP

— 

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy se redresse de quatre points en mai, tout en restant très négative avec 60% de personnes exprimant leur défiance à l'égard du chef de l'Etat, selon un sondage TNS Sofres/Sopra group
La cote de confiance de Nicolas Sarkozy se redresse de quatre points en mai, tout en restant très négative avec 60% de personnes exprimant leur défiance à l'égard du chef de l'Etat, selon un sondage TNS Sofres/Sopra group — Pascal Pavani afp.com

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy se redresse de quatre points en mai, tout en restant très négative avec 60% de personnes exprimant leur défiance à l'égard du chef de l'Etat, selon un sondage TNS Sofres/Sopra group pour Le Figaro Magazine publié mercredi.

Elles sont 37% (33% le mois dernier) à faire confiance à Nicolas Sarkozy «pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement», 30% lui faisant «plutôt confiance» (+5) et 7% «tout à fait confiance» (-1). 40% (stable) ne font «pas du tout confiance» au président de la République, et 20% Jplutôt pas confiance» (-3), soit un total de 60% (-3). 3% sont sans opinion.

La confiance à l'égard de François Fillon progresse quant à elle de trois points, pour atteindre 38%. 30% lui font «plutôt confiance» (+3), 8% «tout à fait confiance» (stable). 57% (-2) ne font «pas confiance» au Premier ministre, 32% ne lui faisant «pas du tout confiance» (-1) et 25% «plutôt pas confiance» (-1). 5% sont sans opinion.

Mélenchon dans le trio de tête de la cote d'avenir

Par ailleurs, grâce à une percée de neuf points, François Hollande domine largement le classement de la cote d'avenir des personnalités politiques - dans lequel ne sont testés ni Sarkozy ni Fillon -, 61% des sondés souhaitant que le candidat PS «joue un rôle important au cours des mois et des années à venir».

François Bayrou est deuxième (49,+2), suivi de Jean-Luc Mélenchon qui accède pour la première fois au trio de tête (46%, +5) et devance Martine Aubry (45%, +3). A droite, le responsable le mieux classé est Alain Juppé (38%, +1). A signaler aussi la forte hausse de Nicolas Dupont-Aignan (+9), toutefois loin derrière (19%).

Sondage réalisé les 26 et 27 avril en face-à-face au domicile des personnes interrogées auprès d'un échantillon national représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.