Hollande n'exclut pas de maintenir une TVA basse sur la restauration

Avec Reuters

— 

Le candidat PS à la présidentielle François Hollande n'exclut pas de maintenir le taux de TVA réduite de 7% sur la restauration si la profession fait la preuve qu'elle accordera des contreparties.

Entrée en vigueur en juillet 2009, avec un allègement de 19,6% à 5,5% relevée à 7% en début d'année, la baisse de la TVA sur la restauration est l'une des mesures fiscales plus controversées du quinquennat Sarkozy puisqu'elle coûte environ trois milliards par an à l'Etat alors que les contreparties supposées sont jugées faibles ou inexistantes.

Evaluation au bout d'un an

Sur RMC et BFM TV, le candidat socialiste a dit qu'elle pourrait toutefois être maintenue sous conditions. «Nous rencontrerons la profession et si elle nous fait la démonstration qu'il y aura, en plus de ce qui a déjà été fait, répercussion sur les consommateurs, créations d'emplois et amélioration des conditions du personnel, nous garderons à ce moment-là la TVA sur la restauration à 7%», a-t-il dit.

«Si en revanche il n'y a pas les contreparties souhaitées, nous en ferons l'évaluation au bout d'un an et à ce moment-là la TVA remontera à 19,6%», a ajouté François Hollande.