Selon Valérie Trierweiler, Lionnel Luca aurait dû "être remis à sa place" par Accoyer

© 2012 AFP
— 
Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, a estimé lundi que Lionnel Luca, député UMP qui "représente la République" et qui l'a qualifiée de "Rottweiler", aurait dû être "remis à sa place" ou "puni" par Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale
Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, a estimé lundi que Lionnel Luca, député UMP qui "représente la République" et qui l'a qualifiée de "Rottweiler", aurait dû être "remis à sa place" ou "puni" par Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale — Fred Dufour afp.com

Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, a estimé lundi que Lionnel Luca, député UMP qui «représente la République» et qui l'a qualifiée de «Rottweiler», aurait dû être «remis à sa place» ou «puni» par Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale.

«Ce Lionnel Luca ne vaut que le mépris. Finalement, je n'ai pas eu à me retenir, je n'ai pas eu envie de lui répondre. Il est coutumier du fait et je n'étais pas la seule à être attaquée dans ce meeting et toutes les attaques étaient aussi basses les unes que les autres», a-t-elle affirmé. «Il y a une chose que je regrette: c'est que Bernard Accoyer, président de l'Assemblée, n'ait pas réagi. Lionnel Luca est député, il représente la République, il représente les Français, et qu'il ne soit pas remis à sa place, qu'il ne soit pas "puni" entre guillemets par le président de l'Assemblée, ce ne me semble pas normal», a-t-elle jugé, interviewée par Radio Hollande, radio de la campagne du candidat PS.

«Vous avez vu, j'ai fait des progrès, parce que je n'ai pas tweeté dans la seconde!», s'est-elle exclamée. Lionnel Luca s'en est pris le mardi 24 avril au cours d'un meeting à Valérie Trierweiler, la surnommant «Rottweiler» dans un jeu de mot sur son nom, en allusion au chien féroce.