Élections

Pour la FNSEA, le vote Le Pen devient un vote d'adhésion

Le succès de Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle, notamment en zone rurale, démontre que le vote en faveur du Front national devient un vote d'adhésion, a estimé Xavier Beulin, le président de la FNSEA.

>> Les résultats de la présidentielle région par région, c'est par ici

«Ça m'interpelle parce que les sondeurs donnaient des scores un peu moins élevés, on a vu que c'est important et que quand on redécoupe la carte de France c'est dans les milieux ruraux que ce vote s'est exprimé le plus massivement», a dit le responsable du principal syndical agricole lors d'une conférence de presse.

«On est en train de leurrer un certain nombre de nos concitoyens»

«Manifestement, on ne peut plus dire aujourd'hui que c'est uniquement un vote de contestation, protestation ou de colère, c'est un vote qui, pour un certain nombre de nos concitoyens, est beaucoup plus un vote d'adhésion», a-il ajouté. La FNSEA, qui ne veut pas donner de consigne de vote pour le second tour, estime qu'il faut «comprendre et apporter les bonnes réponses à celles et ceux qui sont peut-être les oubliés de cette campagne électorale et qui finalement se sont sentis peut-être plus entendus par Madame Le Pen».

Xavier Beulin a toutefois implicitement critiqué les candidats qui, comme Marine Le Pen mais aussi Nicolas Sarkozy, ont adopté un discours à tonalité protectionniste. «On est en train de leurrer un certain nombre de nos concitoyens en considérant que finalement en rebâtissant quelques frontières autour de la France on s'en porterait mieux, je pense que c'est une erreur absolue, il faut au contraire nous ouvrir sur le monde, en tout cas dans l'espace européen, ça va de soi», a-t-il conclu.