NKM accuse Hollande d'avoir «peur» de la confrontation avec Sarkozy

© 2012 AFP

— 

La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, a déclaré lundi que François Hollande avait "peur" de la confrontation avec le président sortant, qui lui a proposé non pas un mais trois débats.
La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, a déclaré lundi que François Hollande avait "peur" de la confrontation avec le président sortant, qui lui a proposé non pas un mais trois débats. — Francois Guillot afp.com

La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, a déclaré ce lundi que François Hollande avait «peur» de la confrontation avec le président sortant, qui lui a proposé non pas un mais trois débats. «Il a essayé d'esquiver cette confrontation qui est arrivée. Il en a peur. Il veut la réduire au minimum», a déclaré l'ex-ministre sur le plateau de France 2.

«Les Français ont droit à plusieurs débats parce qu'il y a de très nombreux sujets», a-t-elle poursuivi, dénonçant «l'argument conservateur» de la tradition qu'utilise François Hollande pour se limiter à un seul débat. «Pour la primaire socialiste, il y a eu quatre débats», poursuit la porte-parole du président-candidat. «Est-ce que François Hollande n'accepte de débattre qu'à l'abri de sa famille politique? Ou est-ce qu'il considère que seuls les militants socialistes ont le droit au débat et les Français non?»

«Il y a la résignation et le déclin, c'est François Hollande. On n'est pas condamné à avoir un projet flou et un candidat mou», a-t-elle encore dit.