Vous avez interviewé Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et président du conseil national de campagne du Front de gauche

Cédric Garrofé
— 
Pierre Laurent (Front de Gauche) à la rédaction de 20 Minutes
Pierre Laurent (Front de Gauche) à la rédaction de 20 Minutes — G. LABARTHE / 20 MINUTES
Pierre Laurent était à la rédaction pour répondre à vos questions. Voici un résumé de ses réponses:
 
«Jean-Luc Mélenchon ne participera à aucun gouvernement qui ne serait pas dirigé par le Front de gauche»

«La relocalisation de la production, à l’inverse des stragégies de délocalisations actuelles, uniquement motivées par la recherche de profits, est une nécessité autant sociale qu’écologique»

«Nous soutiendrons la reconquête progressive d’un véritable droit à la retraite à 60 ans. C’est pour nous un choix de société»

Médias: «Nous proposons pour cela de voter une nouvelle loi anti concentration, qui empêche quelques empires économiques de détenir tous les médias»

«Si la France engageait les grands programmes sociaux, industriels et environnementaux dont nous avons besoin, des centaines de milliers d’emplois pourraient être créés. Dans ce développement, il y a de la place pour tous les jeunes français comme pour de nombreux travailleurs immigrés»

«Nous proposons d’instaurer un visa social et environnemental pour toutes les marchandises qui circulent sur le marché européen. Cela obligerait à tirer les normes vers le haut dans tous les pays européens et dissuaderait les grands groupes industriels de jouer avec le dumping social et environnemental»
 
-----------------------------------
 
Le chat est maintenant terminé
 
Un grand merci aux internautes pour toutes ces questions. Prendre du temps pour répondre à des préoccupations sérieuses, comme nous le faisons dans de multiples débats peu médiatisés à travers tout le pays, est toujours un plaisir. C’est cela la vraie politique, celle qui permet à des citoyens libres et associés, de se confronter pour construire ensemble des réponses aux défis que doit relever notre pays.
 
Le front de gauche propose de relancer l'économie en augmentant les bas salaires pour créer du pouvoir d'achat, donc de la demande, et par conséquent de créer des emplois pour répondre à cette demande. Tout le système serait donc relancé et c'est une solution qui semble aussi logique qu'efficace. Mais le cas échéant, comment garantir que les français achèteront des produits français avec ce nouveau pouvoir d'achat, pour participer à une relance économique du pays?
Vous avez raison. La relance de la consommation ne peut suffire à relancer la production de biens et de services sur notre territoire. Elle doit s’accompagner d’une politique industrielle, agricole et d’une planification écologique qui réponde à nos besoins. La relocalisation de la production, à l’inverse des stragégies de délocalisations actuelles, uniquement motivées par la recherche de profits, est une nécessité autant sociale qu’écologique. Les produits délocalisés pour être ensuite réimportés doivent être taxés.
 
15 millions de retraités en France, autant de votants. Est ce qu’un candidat à la présidentielle française de 2012 aborde le sujet?. Ils ne sont pas tous au soleil sans rien faire, combien d’associations ne fonctionnent que grâce aux retraités? Le bénévolat en France en 2011, une enquête récente dénombre plus de 16 millions de bénévoles. 
La question des retraites fait partie de nos priorités. Nous n’avons pas oublié le grand mouvement qui a eu lieu en 2010 contre la réforme Sarkozy. Nous soutiendrons la reconquête progressive d’un véritable droit à la retraite à 60 ans. C’est pour nous un choix de société. Que des millions de salariés puissent accéder, après leur vie au travail, à une nouvelle période d’activité sociale, ne nous paraît pas un fardeau, mais une chance pour la société tout entière. Nous proposons d’instituer un statut du bénévolat qui permettra d’utiliser à plein cette richesse.
 
J'aimerais que les journaux soient viables sans avoir besoin de publicités. Que quelques grands patrons n'aient pas le monopole de plusieurs médias. Que les journalistes puissent écrire librement. Comment faire pour que la France ne soit plus 44e au classement de RSF sur la liberté d'expression?
Garantir la liberté et le pluralisme de la presse devrait effectivement être une priorité de la gauche. Nous proposons pour cela de voter une nouvelle loi anti concentration, qui empêche quelques empires économiques de détenir tous les médias. Il faut également réorganiser, sur des bases coopératives, l’impression et la distribution des journaux, pour sortir de la domination des médias les plus riches. Enfin, il faut refonder le système des aides à la presse, qui a été détourné, au fil des années, de son objectif, et profite aujourd’hui davantage aux journaux fortunés qu’à un véritable soutien à l’expression du pluralisme.
 
“Je suis réellement déçu par la campagne présidentielle et ceci en partie par la faute des médias qui ne posent jamais les bonnes questions, ne présentent jamais les programmes mais préfèrent faire des buzz sur des petites phrases lancées par ci par là par les différents candidats. Je me suis rendu compte pendant cette campagne qu'il était très difficile d'avoir des informations sur les différents programmes et que le peu d'analyse qui en sortent des journalistes ne portent jamais sur le fond et ne sont jamais argumentés.” Etes-vous d’accord?
Merci à 20 minutes d’organiser ce chat, car effectivement vous avez raison, la campagne manque bien souvent d’espace de débats sur le fond. Pour notre part, au Front de gauche, nous avons entamé la campagne en septembre, en publiant notre programme “L’humain d’abord”. Edité en plaquette, il a été vendu à plus de 400 000 exemplaires. Et depuis, nous n’avons jamais cessé de tout faire pour porter le débat sur les contenus. C’est, je crois, ce qui a été apprécié dans notre campagne, et nous allons continuer, en organisant des fronts thématiques et des assemblées citoyennes dans tout le pays, de pratiquer cette démarche politique.
 
Quel est votre position sur l'immigration et que pensez-vous de la position de Bruxelles qui est quelque peu contradictoire ?
L’immigration fait partie de l’histoire de notre pays, et le métissage est une chance. La crise économique ne trouve en rien son origine dans l’immigration, elle est due aux stratégies financières de mises en concurrence systématiques. Si la France engageait les grands programmes sociaux, industriels et environnementaux dont nous avons besoin, des centaines de milliers d’emplois pourraient être créés. Dans ce développement, il y a de la place pour tous les jeunes français comme pour de nombreux travailleurs immigrés. Et la France gagnerait à ce brassage de travailleurs, d’étudiants, car le monde de demain sera d’abord un monde d’échanges et de coopération. La conception de Bruxelles d’une Europe ‘forteresse’ protégée des immigrations venues du sud de la Méditerranée ou d’autres régions du monde est totalement archaïque.
 
Selon vous, comment faire pour pousser les pays (comme la Chine) n'appliquant pas les mêmes normes sociales et environnementales que nous, à changer celles-ci? Comment faire pour que la mondialisation serve à pousser les pays vers le haut et non vers le bas en terme social et environnemental?
Nous proposons d’instaurer un visa social et environnemental pour toutes les marchandises qui circulent sur le marché européen. Cela obligerait à tirer les normes vers le haut dans tous les pays européens et dissuaderait les grands groupes industriels de jouer avec le dumping social et environnemental en organisant eux-mêmes la concurrence entre les travailleurs et les sites de production. Cela devrait évidemment concerner les marchandises venues du reste du monde, mais là encore, n’oublions pas que ce sont souvent les grands groupes européens ou américains qui se servent de cette concurrence pour augmenter leurs profits.
 
Une question qui me concerne directement ainsi que beaucoup de travailleurs de mon secteur, l'animation.Que comptez vous faire pour nos salaires? Nous sommes toujours assimilés aux conventions de l'animation, quand on travaille dans un centre de loisir sauf en mairie (et encore) on à droit à 60 euros en moyenne pour une journée de 10 heures de travail sans interruption. Quant aux journées en colonies la moyenne est à 30 euros brut la journée de 15 heures à 16 heures de travail. Trouvez vous-ça normal? 
Absolument pas. La reconnaissance de la qualification du travail sera une de nos priorités. Cela passe par le relèvement des salaires,  la renégociation de toutes les grilles de conventions collectives, et la garantie de statuts qui fassent reculer la précarité. En ce qui concerne l’animation, nous considérons l’éducation populaire et tous les métiers qu’elle concerne comme un enjeu de première importance. L’effort ne peut pas être seulement supporté par les communes dont les finances sont en ce moment asphyxiées par l’Etat. Il faudra donc tout revoir de fond en comble.
 
“Communiste de coeur depuis plus de 35 ans, je vais comme des millions de gens voter pour Marine le Pen et pourtant je ne suis pas raciste ni même xénophobe (mon origine n'est pas française) mais je suis attaché à la culture française, à ses racines, à la liberté d'expression aux droits de l'homme.” Qu’en pensez-vous?
Vous êtes l’exception qui confirme la règle, car nos voix n’ont jamais alimenté le Front national. Vous dites n’être pas raciste, mais Marine le Pen, elle, l’est sans nul doute. N’a-t-elle pas déclaré après le drame de Toulouse “que des milliers de Mohamed Merah débarquent chaque jour en France par avion et par bateau” ? Assimiler ainsi les immigrés à des criminels, c’est de la xénophobie pure et simple. Notre combat contre le Front national et ses idées de haine ne cessera jamais.
 
L'alliance PCF-Front de Gauche va-t-elle restée pour les législatives? Si oui, ne serait-il pas plus simple de fusionner PCF et Front de Gauche?
Oui. Il existe déjà un accord entre toutes les formations du Front de Gauche pour présenter dans toutes les circonscriptions de France, une candidature commune du Front de gauche au premier tour des élections législatives. Nous n’envisageons pas de fusionner dans un seul parti car la formule d’un Front unitaire respectant les formations qui le composent a montré toute son efficacité. C’est dans ce sens que nous allons poursuivre.
 
Si M. Hollande est élu, quelle serait la place de M. Mélenchon au gouvernement?
Jean-Luc Mélenchon a répondu que personnellement, il ne participerait à aucun gouvernement qui ne serait pas dirigé par le Front de gauche.
 
------------------------------------
 
Présentation du chat:
 
Jusqu'au 6 mai 2012, date du second tour de la prochaine présidentielle, la rédaction de «20 Minutes» en partenariat avec Yahoo! reçoit plusieurs personnalités politiques pour un chat avec les internautes et une interview vidéo.
 
Journaliste de profession et ancien directeur de la rédaction du journal L'Humanité, Pierre Laurent est secrétaire national du Parti communiste français depuis juin 2010. Pour cette élection présidentielle, il occupe la fonction de président du conseil national de campagne du Front de gauche dont le candidat est Jean-Luc Mélenchon.