Présidentielle. «Je mettrai les liens des estimations sur Facebook et Twitter»

TÉMOIGNAGES a diffusion des estimations et sondages avant 20h peut-elle influencer votre vote? Les internautes de «20 Minutes» ont répondu à cette question...

Témoignages édités par Christine Laemmel

— 

IBO/SIPA

La loi française est très claire. Interdiction formelle de diffuser la moindre estimation sur les résultats du premier tour, dans les médias français, avant le 22 avril 20h. (Article 11 de la loi du 19 juillet 1977). Problème, nos voisins ne sont pas soumis à la même obligation et les premiers résultats devraient se balader sur les réseaux (et les médias étrangers) dès 18h. Heure à laquelle les bureaux de vote de plusieurs grandes agglomérations ne seront pas encore fermés.

>> Irez-vous consulter ces premières estimations? Si vous n’avez pas encore voté en fin de journée, les résultats que vous découvrirez pourraient-ils modifier votre vote?
Les internautes de 20 Minutes nous ont répondu.

>> Continuez à nous envoyer votre avis dans les commentaires ou en nous écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr

>> La diffusion des estimations avant 20h a-t-elle une réelle influence sur le scrutin?

Vos réactions:

Gepeto: Il faut «s'attaquer à la source, à ceux qui fournissent les estimations à la sortie des bureaux»

«Il n'y a pas 36 solutions. Ce n'est pas sur la publication qu'il faut agir car la tentation d'être le premier diffuseur est trop grande. Mais en s'attaquant à la source, c'est à dire à ceux qui fournissent les estimations à la sortie des bureaux de vote, les instituts de sondages. Si la loi, au lieu de seulement interdire la diffusion, interdisait aussi la transmission des estimations avant 20h, le problème serait réglé et même les sites étrangers serait dans l'incapacité à communiquer.»

Lmp: «Je mettrai les liens des résultats sur Facebook et Twitter»

«Au besoin si impossible d'accéder aux sites belges ou suisses, j'irai sur les sites anglais ou américains voire d'autres pays, en faisant tous les pays limitrophes de la France j'aurai bien les résultats en avance et hop, on met le lien sur Facebook ou sur Twitter ensuite.»

Ilenfaut: «Si le score est serré, j’irai voter pour faire passer tel ou tel candidat»

«Si le score est vraiment serré et que ça se joue à quelques voix, peut-être que j'irai voter pour faire passer tel ou tel candidat. Comme cela, je me dirai que s’il est élu, mon vote aura compté.»

Pragmaticus: Refuser de diffuser les sondages, c’est «s’arc-bouter sur des positions archaïques»

«Cette affaire de diffusion de sondages ou résultats, c'est un peu comme la politique du Vatican: s'arc-bouter sur des positions archaïques et refuser d'accompagner l'évolution naturelle de la société, qu'elle soit technique ou morale.»

Artbril: «Les pouvoirs publics ont toujours un métro de retard»

«Dans ce domaine comme dans d'autres, je pense par exemple au téléchargement, les pouvoirs publics ont toujours un métro de retard. C'est une question récurrente qui se pose depuis plusieurs élections. La première fois, les fuites venaient de journaux étrangers, après des QG de campagne et aujourd'hui on sent bien qu'il va être difficile de garder confidentiel des informations connues par de plus en plus de monde. Mais il en va de cette question comme de l'organisation des débats télévisés et du temps de parole.»

TiboF: «Merci à nos voisins Outre-Quiévrain»

«Je vais rester sur les chaînes belges, à 19h30 sur La Une, il y a le JT, il y aura sûrement des informations et des estimations sur les votes. Et au pire, Euronews n'est pas française mais parle en français, il sera aussi facile d'avoir les informations. Merci à nos voisins outre-Quiévrain.»

TGVPOWER: Révéler les résultats «est un manque de respect envers les votants, et les membres des bureaux de vote»

«Dans les grandes villes à 20h, les urnes sont ouvertes pour commencer un long dépouillement. A cette heure là, les chaines de TV annoncent déjà (selon des estimations) les résultats à quelques pourcents près. Ceci est une insulte à la démocratie, un manque de respect envers les votants, les scrutateurs et tous les élus et membres de bureaux qui donnent de leur temps un dimanche pour exercer un devoir citoyen! A quoi bon aller voter alors que les résultats seront déjà annoncés alors mêmes que vos voix ne seront même pas comptabilisées? J'aimerais qu'un beau jour tout ce petit monde d'estimateurs se plantent bien sur les résultats de 20 h.» 

Dropt: «A 18h30 j'aurai les résultats, n'en déplaise aux vieux qui nous gouvernent»

«Je voudrais qu'on me prouve en quoi la diffusion des résultats 1h30 avant la fermeture des bureaux de vote peut influencer les retardataires. Ceux-ci ne représentent qu’une infime quantité qui n'aurait, je pense, aucune action sur les résultats.

Ensuite il faut bien que nos dirigeants soient naïfs avec Twitter, Facebook et autres pour ne pas comprendre que les frontières seront largement dépassées grâce à ces moyens techniques. La plupart de nos politiciens ont une guerre de retard sur la technologie. Moi à 18h30 j'aurai les résultats, n'en déplaise aux vieux qui nous gouvernent.»

Olympia: «J'essaierai d'avoir les premiers résultats dès que les Suisses ou les Belges les publieront»

«Moi je suis obligée de voter tôt le matin, donc non. Les gens qui vont voir les résultats avant d'aller voter, je trouve cela un peu stupide. On vote selon ses convictions, un point c'est tout! En revanche, j'essaierai d'avoir les premiers résultats dès que les Suisses ou les Belges les publieront. Je ne vois pas pourquoi attendre 20h si on peut les avoir avant!»

Kris1310: «On pourrait décider d'une suspension du fonctionnement des réseaux sociaux de 18h à 20h»

«L'indispensable égalité des droits à l'information serait plus facile à faire respecter si le scrutin se terminait partout à la même heure et si les sanctions de diffusion étaient encore alourdies (rien n'est trop sévère pour garantir la démocratie). On pourrait même décider d'une suspension du fonctionnement des réseaux sociaux pour les deux heures précédant la clôture du scrutin.»