Sarkozy dit détester les médicaments, se dope au chocolat

Avec Reuters

— 

Nicolas Sarkozy a qualifié vendredi de «grotesques» les affirmations d'un livre récent selon lesquelles il aurait recours à des médicaments qui n'ont pas d'autorisation de commercialisation en France pour se maintenir en forme. «C'est grotesque, il faut donner un médicament pour la santé mentale du journaliste qui a écrit ce livre», a-t-il dit sur i-Télé.

Dans leur livre intitulé Le dernier tabou. Révélations sur la santé des présidents, Denis Demonpion et Laurent Léger citent un proche de Nicolas Sarkozy qui déclare qu'on lui donne des «médicaments qui n'ont pas d'autorisation de mise sur le marché mais le remettent d'aplomb».

«Je déteste les médicaments», a assuré le président. «Vous savez mon médicament quel est-il, vous me connaissez: une heure de sport par jour, malheureusement un régime en permanence, la passion pour ce que je fais et (...) beaucoup de chocolat.»