Jean Arthuis appelle à débattre de la gouvernance en zone euro

© 2012 AFP

— 

Des partisans du non-cumul se recrutent aussi à l'UMP et chez les centristes, avec par exemple Jean Arthuis pourtant président du conseil général de Mayenne. Le CRC (communiste) et les écologistes sont favorables au non-cumul.
Des partisans du non-cumul se recrutent aussi à l'UMP et chez les centristes, avec par exemple Jean Arthuis pourtant président du conseil général de Mayenne. Le CRC (communiste) et les écologistes sont favorables au non-cumul. — Lionel Bonaventure afp.com

Jean Arthuis, président de l'Alliance Centriste, chargé des finances dans l'équipe de campagne de François Bayrou, demande un débat des candidats à la présidence sur la gouvernance de la zone euro, vu le niveau de la dette française.

Dans un communiqué sur les chiffres macroécnomiques publiés le matin par l'Insee, le sénateur de la Mayenne relève que le déficit français, «s'il reste à un niveau élevé (103 milliards d'euros), traduit une amélioration par rapport aux prévisions».

«Urgence absolue de faire progresser la gouvernance de la zone euro»

«En revanche, paradoxe apparent, la dette publique française est plus élevée que prévu (1.717 milliards d'euros, 85,8% du PIB)», ajoute-t-il. «Elle tient compte des déficits grecs, portugais et irlandais en raison des prêts consentis à la Grèce (11,4 milliards d'euros) et des garanties apportées par l'intermédiaire du fonds européen de stabilité financière (6,8 milliards d'euros)».

«C'est dire l'urgence absolue de faire progresser la gouvernance de la zone euro et sa légitimité démocratique», ajoute le soutien du candidat MoDem à l'Elysée qui «appelle les candidats à l'élection présidentielle à un débat» sur cette gouvernance.