Sondage: Une majorité de Français pour une justice plus sévère

avec AFP

— 

Le tribunal correctionnel de Brest a refusé jeudi le changement d'identité de Wilfrid, devenu Chloé après une opération, qui voulait obtenir un état-civil féminin tout en restant marié avec la femme dont il a eu trois enfants, a-t-on appris auprès de son avocat.
Le tribunal correctionnel de Brest a refusé jeudi le changement d'identité de Wilfrid, devenu Chloé après une opération, qui voulait obtenir un état-civil féminin tout en restant marié avec la femme dont il a eu trois enfants, a-t-on appris auprès de son avocat. — Thomas Coex afp.com

Une majorité de Français sont favorables à une justice plus sévère, affirme un sondage CSA réalisé pour l'Institut pour la justice (IPJ), association de défense des droits des victimes qui organise samedi à Paris un rassemblement auquel est attendu Nicolas Sarkozy.

90% des personnes interrogées se disent favorables au droit d'appel des victimes en matière pénale et à l'obligation pour les condamnés de purger au moins les trois quarts de leur peine de prison. 89% se disent favorables à la perpétuité réelle pour les crimes les plus graves et 72% soutiennent la construction de 30.000 places de prison supplémentaires. 74% estiment que les peines prononcées devraient être «plus sévères», 90% qu'elles devraient «davantage tenir compte des condamnations précédentes du coupable» et 91% qu'elles devraient «davantage tenir compte du dommage subi par la victime».

Cette enquête a été réalisée en ligne du 2 au 5 mars auprès d'un échantillon de 1.006 personnes (méthode des quotas).