Tuerie de Toulouse: La campagne présidentielle suspendue

PRÉSIDENTIELLE es principaux candidats ont modifié leur agenda lundi...

Maud Pierron et Alexandre Sulzer

— 

Nicolas Sarkozy suspend sa campagne « au moins jusqu'à mercredi ».
Nicolas Sarkozy suspend sa campagne « au moins jusqu'à mercredi ». — P. WOJAZER / REUTERS

Et la campagne se figea. Lundi, les principaux candidats ont interrompu provisoirement leurs déplacements et interventions médiatiques liés à l'élection présidentielle. Informé du drame, Nicolas Sarkozy a troqué ses habits de candidat pour ceux de président de la République en se rendant immédiatement sur place et a annulé une rencontre prévue en banlieue parisienne avec des restaurateurs. Le soir, il est allé à une cérémonie en hommage à la mémoire des victimes à la synagogue parisienne Nazareth après avoir annulé sa participation au journal de France 3. Lors d'une allocution télévisée, il a annoncé qu'il suspendait sa participation à la campagne «au moins jusqu'à mercredi», jour des obsèques des soldats tués. Il ira ce jour-là à Montauban. Le chef de l'Etat a ajouté: «Nous ne connaissons pas les motivations de cet homme. Mais s'agissant des victimes juives, le mobile antisémite est évident.»

Changement de programme

François Hollande a, lui aussi, choisi de se rendre à Toulouse. Il a donc expédié son rendez-vous avec les salariés de Fessenheim, qu'il recevait à son QG de campagne. Il a également annulé sa venue à un salon de l'entreprenariat innovant à Paris ainsi que sa participation au «Grand Journal» de Canal+ pour pouvoir assister, lui aussi, à la cérémonie religieuse de la synagogue Nazareth. Il a aussi annulé un meeting prévu mardi à Rennes. Marine Le Pen, elle, n'a pas participé à un colloque sur le protectionnisme où elle était attendue et a demandé à France 2 de reporter «Mots croisés». Une requête à laquelle France Télévisions a accédé. Le Pen ne s'est pas déplacée à Toulouse, estimant que «ça serait de la récupération politique», ni à aucune manifestation publique de soutien quelle qu'elle soit. François Bayrou a, lui aussi, pris l'avion pour la Haute-Garonne et a annulé sa participation au Salon du livre. Sur place, il a assisté à une cérémonie religieuse avant de repartir à Grenoble à une «rencontre avec les Français», simplement retardée.

Décompte du temps de parole deux jours

Face au drame, et alors que la campagne officielle débute ce mardi, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a décidé de suspendre le décompte du temps de parole lundi et mardi. «En raison des événements tragiques, le CSA a décidé de ne pas décompter les temps de parole et les temps d'antenne des candidats à l'élection présidentielle et de leurs soutiens, lorsqu'ils se rapportent à ces événements.»