Présidentielle et temps de parole: M6 et France 3 rappelées à l'ordre par le CSA

A.G.

— 

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) s’est réuni en assemblée plénière mardi pour examiner les temps de parole des candidats à l’élection présidentielle à la radio et à la télévision, entre le 1er janvier et le 9 mars. Dans un communiqué, le CSA déclare ce mercredi avoir constaté la persistance de déséquilibres importants pour la chaîne M6 et pour certains bureaux d’information régionaux de France 3. «Ces manquements aux règles en vigueur ont conduit à une convocation des représentants des chaînes M6 et France 3 au CSA le 13 mars», indique le Conseil supérieur de l’audiovisuel. «Ces déséquilibres sont d’autant plus regrettables que le principe d’équité, applicable depuis le 1er janvier, permettait aux médias de parvenir, sans difficulté majeure, à un meilleur équilibre des temps de parole.» 

Au total, les temps de parole des candidats et de leurs soutiens sur cette période ont représenté 1.042 heures. Les télévisions généralistes ont diffusé 162 heures d’interventions, les télévisions d’information en continu 482 heures et les radios généralistes 398 heures. 

>> Suivez la campagne présidentielle en direct par ici

Sur TF1, le candidat socialiste, François Hollande (23,03% du temps de parole), s’est exprimé plus longuement que Nicolas Sarkozy (18,27%) entre le 1er janvier et le 9 mars dernier. Suivent Marine Le Pen, candidate du Front national (15,77%), celui du MoDem, François Bayrou (14,99%), et celui du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon (12,41%).

Sur France 2, Nicolas Sarkozy a disposé d’un temps de parole supérieur à celui des autres candidats à l’élection présidentielle (31,02%). Suivent François Hollande (25,01%), François Bayrou (11,92%), Marine Le Pen (11,77%) et enfin Jean-Luc Mélenchon (8,70%).

Du côté de M6, François Bayrou arrive en tête (22,13%) devant Marine Le Pen (21,54%). Ils distancent Nicolas Sarkozy (17,16%) et François Hollande (10,77%). Jean-Luc Mélenchon n'a occupé que 1,67% du temps de parole sur la Six.

A compter du 19 mars, le principe de stricte égalité va entrer en vigueur: tous les candidats auront droit à un temps égal sur chaque chaîne et radio.