Borloo dit sa satisfaction après les propositions de Sarkozy sur TF1

© 2012 AFP
— 
Le président du Parti radical, Jean-Louis Borloo, s'est félicité des propositions formulées lundi soir par Nicolas Sarkozy sur TF1, estimant que ces mesures allaient "dans le sens d'une France forte et juste, conformément aux voeux des radicaux".
Le président du Parti radical, Jean-Louis Borloo, s'est félicité des propositions formulées lundi soir par Nicolas Sarkozy sur TF1, estimant que ces mesures allaient "dans le sens d'une France forte et juste, conformément aux voeux des radicaux". — Joel Saget afp.com

Le président du Parti radical (PR), Jean-Louis Borloo, s'est félicité des propositions formulées lundi soir par Nicolas Sarkozy sur TF1, estimant que ces mesures allaient «dans le sens d'une France forte et juste, conformément aux voeux des radicaux».

Borloo «note que Nicolas Sarkozy a satisfait (...) à certaines demandes des radicaux», souligne le PR dans un communiqué. Il se félicite notamment de la proposition du président-candidat de créer un impôt pour lutter contre l'exil fiscal, selon ce texte, qui souligne que cet «impôt sur les revenus du patrimoine ne touchera donc pas les expatriés français qui développent leurs activités à l'étranger».

«Ces trois mesures vont dans le sens d'une France forte et juste»

Il évoque également «la poursuite du programme de la rénovation urbaine des banlieues, chantier de transformation en profondeur de l'habitat des quartiers doté de 43 milliards d'euros». Le PR souhaite toutefois «que ce chantier soit accompagné d'un effort massif pour l'emploi».

Enfin, Jean-Louis Borloo se réjouit de l'annonce «de la suppression des charges pour les artisans en l'absence de chiffres d'affaires, qui est une mesure juste». «Ces trois mesures vont dans le sens d'une France forte et juste, conformément aux voeux des radicaux», résume l'ancien numéro deux du gouvernement Fillon.