Présidentielle: échauffourées avant le meeting de Nicolas Sarkozy

POLITIQUE 200 personnes ont manifesté avant l'intervention des CRS...

M. Go. avec Reuters

— 

Encore des échauffourées. Une semaine après les incidents de Bayonne, les forces de l'ordre ont procédé jeudi à l'évacuation d'environ 200 personnes qui manifestaient à Saint-Just-Saint-Rambert (Loire) devant la salle où Nicolas Sarkozy a tenu un meeting électoral, a constaté un journaliste de Reuters sur place.

«L'insécurité c'est toi Sarkozy»

D'importants renforts de CRS ont utilisé des gaz lacrymogènes et ont barré tous les accès à la salle, qui était déjà pleine des 3.000 militants venus assister au meeting. Les manifestants, des jeunes pour la plupart, brandissaient des drapeaux de la CGT ou des pancartes où l'on pouvait lire «non au président» et «l'insécurité c'est toi Sarkozy».

Le calme est revenu au moment où le président-candidat entamait son discours. Des CRS étaient déjà intervenus jeudi dernier à Bayonne pour dégager les accès d'un café où Nicolas Sarkozy était assiégé par des manifestants socialistes et autonomites basques, un incident dans lequel le camp président a vu la main du PS.