Présidentielle: Nicolas Sarkozy arrêtera la politique s'il est battu

POLITIQUE En cas de défaite, il fera «autre chose», a-t-il confié, sans plus de précisions...

M.P.

— 

Nicolas Sarkozy, invité de l'émission «Des paroles et des actes», sur France 2, le 6 mars 2012.
Nicolas Sarkozy, invité de l'émission «Des paroles et des actes», sur France 2, le 6 mars 2012. — AP/SIPA

Il avait déjà évoqué cette perspective mais jamais aussi clairement. S’il est battu le 6 mai prochain, Nicolas Sarkozy arrêtera-t-il la politique? «Je vous le dis, oui», a répondu clairement le président-candidat ce mercredi matin, invité de Bourdin 2012 (RMC-BFMTV), à une question d’un internaute. «Je ne me mets pas dans cette perspective mais (...) je ferai autre chose», a encore dit le chef de l’Etat, qui n’a pas précisé quelle autre activité il pourrait exercer.

>> Suivez ici la campagne en direct

«Je me bats de toutes mes forces pour la France forte (...) Mais si les Français devaient ne pas me faire confiance, est-ce vous croyez vraiment que je devrais continuer dans la politique? Non», a ajouté Nicolas Sarkozy, qui a rappelé son combat contre «carrières politiques qui n'en finissent pas», qui «empêchent les jeunes de monter». «Je dis aux Français, je vais me battre pour vous protéger, mais si tel n'est pas votre choix, je m'inclinerais». Dans tous les cas, «j'aurais fait une très belle vie politique», a-t-il conclu.

En janvier, en Guyane, Nicolas Sarkozy s’était déjà laissé aller à des confidences du même type. «En cas d'échec, j'arrête la politique. Oui, c'est une certitude», avait-il déjà affirmé. «De toute façon, je suis au bout. Dans tous les cas, pour la première fois de ma vie, je suis confronté à la fin de ma carrière», avait-il encore confié.