Une intervention de Hollande perturbée par des manifestantes anti-DSK

Reuters

— 

Une intervention de François Hollande lors d'une soirée féministe organisée à Paris a été perturbée mercredi soir par des manifestantes hostiles à Dominique Strauss-Kahn.

Aux cris de «plus de DSK au PS», «DSK partout, justice nulle part», et sous les sifflets, ce groupe de femmes a lancé des tracts dans la salle de la Cigale dès l'arrivée sur scène du candidat socialiste à l'élection présidentielle. Lors de cette soirée, un collectif de 45 associations appelé «Féministes en Mouvement» interpellait quatre candidats de gauche sur l'égalité entre femmes et hommes, à la veille de la journée internationale des droits des femmes. Outre François Hollande, étaient présents Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Eva Joly (Europe Ecologie Les Verts) et Philippe Poutou (NPA).

Le groupe de manifestantes, se désignant sur son tract comme «l'assemblée générale de féministes et de lesbiennes», déclare lutter contre «l'impunité des violences masculines faites aux femmes». «Le viol est un crime, nous ne nous tairons pas», dit leur tract, qui dénonce la «complicité» des médias et du monde politique sur l'affaire Dominique Strauss-Kahn.

«Le voyou le plus connu reste quelqu'un qui a failli être président», a surenchéri le candidat du NPA, Philippe Poutou, qui a clos cette soirée.