NKM dément sa démission des fonctions de porte-parole de Nicolas Sarkozy

M.P.

— 

«Le seul moyen d’être admiré, c’est d’être mort. Ça fait pas partie de mes aspirations immédiates. Merci , je me porte très bien.» C’est par cette pirouette que Nathalie Kosciusko-Morizet a démenti hier au QG de campagne de Nicolas Sarkozy une quelconque démission de ses fonctions de porte-parole. Elle a eu le candidat-président au téléphone et il ne lui en a pas parlé, a-t-elle assuré.

«Concernant cette rumeur sur Internet, je l’ai apprise par Franck Riester», a expliqué NKM lors d’une conférence de presse. Le bruit n’est pourtant pas venu du Net, souvent vilipendé par les élus et pas toujours à raison, puisque c’est Le Point qui, dans son édition à paraître aujourd’hui, explique que la porte-parole est «contestée» au QG de campagne, où elle a hérité du surnom de «Marie-Antoinette» après sa bourde sur les tickets de métro qui coûtent «quatre euros et quelque». Et Nicolas Sarkozy, précise l’hebdomadaire, aurait demandé au député Franck Riester de se préparer à prendre la suite. La photo du confidentiel a bien été postée sur Twitter par le journaliste Jean-Michel Aphatie.